Villeurbanne, un champion à la peine

  • A
  • A
Villeurbanne, un champion à la peine
Partagez sur :

BASKET - Quatrième défaite en six matches pour le champion de France en titre, Lyon-Villeurbanne, battu par Gravelines-Dunkerque (64-71).

Champion de France en titre, Lyon-Villeurbanne a concédé une quatrième défaite en six rencontres de Pro A samedi sur le parquet de Gravelines-Dunkerque (64-71). Grâce à ce succès, l'équipe nordiste occupe la place de dauphin du leader choletais en compagnie de Dijon, Roanne et Nancy.L'Asvel n'y arrive décidément pas. Après une nouvelle désillusion subie en Euroligue mercredi, en s'inclinant de 17 points à domicile devant Sienne (65-82) après avoir mené de 21 longueurs dans le pemier quart-temps, les Villeurbannais poursuivent leur chemin de croix en Pro A, avec une nouvelle défaite concédée samedi sur le parquet de Gravelines-Dunkerque (71-64). Encore une fois, les joueurs de Vincent Collet menaient pourtant à l'issue des dix premières minutes (18-13). Mais un deuxième quart-temps rondement mené par les Nordistes (19-6) aura suffi à faire plier le champion de France qui manque décidément de capacité de réaction en cé début d'exercice. Malgré un dernier panier à trois points de Jeanneau qui ramenait les siens à trois unités à une minute de la fin du match, Gravelines termine à +7 et laisse l'Asvel à ses malheurs, engluée en deuxième partie de tableau. Un bel adieu pour Curtis Sumpter, qui pour sa dernière partie au Sportica, y aura été de sa petite contribution avec 4 points en 8 minutes de jeu, certes moins prolifique qu'un Ben Woodside homme du match (20 points, 6 rebonds en 24 minutes de jeu). Les partenaires d'Ali Traoré pointent donc à trois points du leader choletais désormais, avec un bilan de deux victoires et quatre défaites absolument indigne de son rang de grand favori favori dans de la Pro A. Gravelines recolle pour sa part à une petite unité de Cholet, en compagnie de Dijon, Nancy et Roanne. Paris-Levallois battu à domicileFaciles vainqueurs de Rouen (90-73), les Nancéiens peuvent remercier Kaniel Dickens et ses 28 points, et à un degré moindre Steed Tchicamboud (21 points), après avoir fait une différence suffisante dès le premier quart-temps (31-15). Les Roannais quant à eux sont donc bien plus en verve que leurs voisins villeurbannais, après leur victoire fleuve devant Vichy (97-69). Impressionnante offensivement, la Chorale a passé la bagatelle de 26 points dans les deuxième et troisième quart-temps, puis 33 unités lors des dix dernières minutes, avec au final cinq joueurs à plus de 10 points (Noel, Lewis, Mims, Nsonwu-Amadi et Amagou). Après sa déroute subie à Chalon-sur-Saône la semaine passée, le Paris-Levallois a connu une nouvelle défaite à Coubertin devant Le Mans (61-75), tandis que les Chalonnais justement n'ont rien pu faire face à la puissance offensive des Strasbourgeois, lesquels ont passé la barre des 100 points (105-90). Poitiers a quant à lui réagi face au Havre (73-67) après s'être incliné à Villeurbanne lors de la dernière levée.