Villeurbanne se fait peur

  • A
  • A
Villeurbanne se fait peur
Partagez sur :

Menés de dix points par Pau à trois minutes de la fin, les Villeurbannais ont inversé la vapeur en s'imposant finalement 95 à 88 vendredi, lors du début de la 11e journée de Pro A. Une soirée marquée par la victoire surprise de Vichy face au Mans (71-68), et le réveil poitevin contre Le Havre (63-54).

Menés de dix points par Pau à trois minutes de la fin, les Villeurbannais ont inversé la vapeur en s'imposant finalement 95 à 88 vendredi, lors du début de la 11e journée de Pro A. Une soirée marquée par la victoire surprise de Vichy face au Mans (71-68), et le réveil poitevin contre Le Havre (63-54). "On est trop soft !", tonne, au micro de Sport +, Nordine Ghrib lors d'un temps mort où ses hommes ont dû entendre parler du pays. Déçu par l'entame réalisée face à Pau et les paniers faciles concédés lors d'une première mi-temps perdue 39 à 32, l'entraîneur villeurbannais a finalement été entendu, mais à quel prix ! Car si l'Asvel s'est finalement imposée, 95 à 88 après prolongation, c'est grâce à un incroyable finish et à deux tirs primés consécutifs des revenants Matt Walsh (20 points, 6 rebonds et 5 balles perdues) et Davon Jefferson (19 points et 12 rebonds), deux des grands bonhommes de cette rencontre, alors que les locaux accusaient six points de débours à quelques secondes du terme (71-77, 39e) Une victoire à l'arrachée qui, si elle permet à l'Asvel de se replacer dans l'optique du Top 8 et de la Semaine des As, laissera d'immenses regrets à des Palois qui menaient même de dix points à trois minutes de la fin (61-71, 37e), dans le sillage d'un inoxydable Slaven Rimac, auteur de 14 points dont 12 dans l'ultime quart. Mais Mickaël Gelabale (21 points, meilleur marqueur du match) et les siens n'ont pas tremblé dans le money-time, pour renverser la vapeur et remporter ce match à rebondissements. De quoi passer les fêtes au chaud. Et dire qu'ils croyaient avoir fait le plus dur en remportant leur premier match à domicile de la saison en Pro A la semaine dernière face à Villeurbanne... Peut-être émoussés après leur victoire européenne de mardi face à Banvits (67-59), les Manceaux sont eux retombés dans leurs travers en s'inclinant vendredi soir 71 à 68 sur le parquet de Vichy, la lanterne rouge, qui restait pourtant sur huit revers de rang ! Alex Acker termine meilleur marqueur de la rencontre (25 points), mais le reste du casting, à l'image de la recrue Michail Kakiouzis (0/4 à 3 points), s'est lui révélé défaillant, au contraire de Vichyssois bien emmenés par le trio Nicholas-Lewin-Larrouquis (17, 13 et 12 points). Egalement à la peine avec quatre défaites consécutives, Poitiers a retrouvé le sourire face à des Havrais débarqués en pleine confiance dans la Vienne (63-54). Grand artisan de ce troisième succès poitevin de la saison, le duo US Conley-Wright (18 points chacun) a fait mal à une équipe normande où seul John Cox a surnagé (18 points). Fin de cette dernière journée avant la trêve samedi soir, avec à l'affiche un duel entre le leader Roanne et son dauphin Gravelines.