Villarreal face à ses ambitions

  • A
  • A
Villarreal face à ses ambitions
Partagez sur :

Si la 8e journée de Liga offrait une opposition limitée au Real Madrid et au FC Barcelone, l'affiche de cette levée mettra aux prises deux des habituels outsiders du Championnat espagnol avec un déplacement dominical de l'Atletico Madrid sur le terrain de Villarreal. L'occasion rêvée pour le Sous-marin jaune de confirmer son bon début de saison.

Si la 8e journée de Liga offrait une opposition limitée au Real Madrid et au FC Barcelone, l'affiche de cette levée mettra aux prises deux des habituels outsiders du Championnat espagnol avec un déplacement dominical de l'Atletico Madrid sur le terrain de Villarreal. L'occasion rêvée pour le Sous-marin jaune de confirmer son bon début de saison. Si les projecteurs n'ont d'yeux que pour les monstres madrilènes et barcelonais de l'autre côté des Pyrénées, il est des équipes qui aiment à travailler dans l'ombre. Une "obscurité" qui offre une certaine forme de tranquillité quand les deux géants d'Espagne sont soumis à une pression permanente. Au premier rang de cette catégorie d'équipes pour lesquelles la médiatisation est ponctuelle figure Villarreal, surprenant deuxième de Liga après sept journées. Non pas que la formation basée dans la banlieue de Valence n'ait pas été habituée au sommet du classement ces dernières années, mais le Sous-marin jaune ne cesse de surprendre à l'heure de passer son premier gros test de la saison avec la venue, dimanche à partir de 21h, de l'Atletico Madrid. Un choc que les hommes du méconnu Juan Carlos Garrido abordent avec le plein de confiance. Car depuis une sortie inaugurale couronnée d'échec sur la pelouse de la Real Sociedad (1-0), les anciens coéquipiers de Robert Pires se sont montrés impressionnants en enchaînant cinq victoires de rang avant de partager les points avec les promus d'Hercules (2-2), lundi dernier. Un résultat nul qui a privé Villarreal du fauteuil de leader, propriété du Real Madrid. La période est donc plutôt faste pour un Sous-marin jaune qui se montre également à son avantage sur la scène européenne. Engagé dans le groupe D de la Ligue Europa, le club espagnol y est leader et reste sur deux succès de rang, le dernier glané jeudi au terme d'une prestation pleine de maîtrise face aux Grecs du PAOK Salonique (1-0). "L'équipe a trouvé son équilibre" "Nous ne renoncerons à rien", assurait Nilmar cette semaine en conférence de presse. A l'image de son club, le Brésilien, atout majeur de sa formation comme en atteste son statut de meilleur buteur avec cinq réalisations en Liga, est confiant et épanoui par la bonne entame réalisée dans cet exercice 2010-2011. "Nous sommes bien classés dans les deux compétitions, Liga et Ligue Europa, et notre objectif est de faire valoir ce statut. Je crois que cette saison peut être celle de ma consolidation dans le football espagnol. Je suis un attaquant de longue date et mon boulot est de donner des passes décisives et de marquer des buts pour que l'équipe gagne. Et si le trophée de Pichichi (meilleur buteur du Championnat espagnol, ndlr) doit arriver, il sera le bienvenu, mais je joue avant tout pour le club, pas pour moi." Et l'ancien Lyonnais de révéler la clé de la réussite à Villarreal: l'intérêt supérieur du collectif. Loué pour sa qualité de jeu, savant mélange de rapidité et de passes courtes saupoudré d'une évidente touche technique, Villarreal réussit pour l'heure à allier l'utile à l'agréable: obtenir des résultats tout en comblant ses supporters grâce à des productions souvent léchées. "L'équipe a trouvé son équilibre", estimait de son côté le défenseur argentin Gonzalo Rodriguez. Dauphin du Real Madrid au classement des meilleures attaques et défenses, Villarreal entend rester fidèle à son identité pour prendre le meilleur sur des Matelassiers qui accusent trois points de retard sur leurs hôtes du jour. "L'Atletico a l'habitude de jouer bas pour opérer en contre, mais nous n'allons pas changer notre manière de jouer. Pourvu que l'on puisse gagner et qui sait, être leader, mais le plus important est d'essayer de se maintenir dans cette zone car ça facilite les choses", poursuit l'ancien pensionnaire de San Lorenzo. Une bonne opération face à Diego Forlan et consorts et le Sous-marin jaune continuerait à nager dans le bonheur...