Villa libère l'Espagne

  • A
  • A
Villa libère l'Espagne
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Grâce à un but de Villa face au Paraguay (1-0), la Roja se hisse en demies.

CM 2010 - Grâce à un but de Villa face au Paraguay (1-0), la Roja se hisse en demies. Tombeur de l'Italie, championne du monde en titre lors des phases de poules, le Paraguay aura finalement chuté face à l'Espagne, championne d'Europe en titre, samedi, à l'occasion du dernier quart de finale de la Coupe du monde 2010 (0-1). En s'inclinant sur une courte défaite, l'Albirroja quitte cependant le Mondial avec les honneurs. Comme face au Portugal au tour précédent (1-0), l'Espagne aura arraché sa qualification de justesse grâce au talent de David Villa, désormais meilleur buteur du Mondial sud-africain avec cinq réalisations au compteur. Son statut de favori collé au maillot, la Furia Roja débute la rencontre entre doutes et hésitations. Une entrée en matière timorée dont profite habilement son adversaire sud-américain. Lancé par Valdez, Santana, le latéral droit paraguayen, pousse déjà Casillas à la vigilance (2e). Ballon aux pieds, les Espagnols, bien que dominateurs, s'avèrent bien incapables de bousculer une défense sud-américaine qui a fait ses preuves depuis le début du Mondial en encaissant qu'un seul but - face à l'Italie lors de la phase de poules. Une impuissance qui se prolonge jusqu'à la demi-heure de jeu et la première occasion des hommes de Vicente Del Bosque. La seule et unique en première période : Xavi expédie une volée du droit juste au dessus de la transversale du but de Villar (29e). Deux penalties en moins de cinq minutes Face aux errements espagnols, la confiance paraguayenne gonfle un peu plus et les Guarani redoublent d'efforts pour faire la différence avant la pause. Valdez semble tout près d'y parvenir mais son but est finalement invalidé en raison d'une position de hors-jeu de Cardozo à ses côtés (41e). Sur un score nul et vierge, les deux formations regagnent les vestiaires sans avoir assuré le spectacle. Un scénario qui va rapidement changer en seconde période. Après une reprise timide, la rencontre s'emballe subitement alors que Piqué, auteur d'une faute sur Cardozo dans la surface de réparation, offre un penalty au Paraguay. L'attaquant sud-américain tente de se faire justice lui-même mais Casillas, parfois critiqué dans ce Mondial, sort un arrêt décisif (57e). L'Espagne croit alors son heure venue lorsque, trois minutes plus tard, l'arbitre accorde cette fois un penalty en sa faveur pour une faute de Alcaraz sur David Villa (60e). Espoir vain ! Après une première tentative de transformation refusée, Xabi Alonso voit finalement son tir détourné par Villar (62e). Et le gardien paraguayen de s'imposer à nouveau sur une frappe parfaitement enroulée par Iniesta (63e). Les champions d'Europe en titre s'en remettent alors à leur joueur fétiche : David Villa, buteur providentiel. Après un tir écrasé de Pedro sur le montant du but sud-américain, le neo-Barcelonnais reprend victorieusement d'un poteau rentrant (82e, 0-1). Suffisant pour expédier l'Espagne en demi-finales du Mondial - la première de son histoire* - où l'attend désormais, mercredi prochain, une redoutable Allemagne victorieuse de l'Argentine (4-0). *En 1950, l'Espagne a participé au Tournoi final de la Coupe du monde. Revivez Paraguay - Espagne avec les commentaires du direct d'Alexandre Ruiz, Jean-Charles Banoun et Guy Roux et écoutez les réactions des invités de "Bienvenue au club". Avec Patrick Braouezec, Charles Biétry, Claude Le Roy et Frédéric Bonnaud. Animé par Pierre-Louis Basse. Montage réalisé par Marc Fréjean et Nicolas Rouyer.