Villa dans l'histoire de la Roja

  • A
  • A
Villa dans l'histoire de la Roja
Partagez sur :

Champion d'Europe et champion du monde avec l'Espagne, David Villa est entré encore un peu plus dans l'histoire de sa sélection vendredi soir en devenant le meilleur buteur de la Furia Roja. Non content d'avoir donné la victoire aux siens en inscrivant un doublé face à la République tchèque (2-1), lors des éliminatoires de l'Euro 2012, l'attaquant barcelonais a effacé Raul des tablettes avec 46 buts.

Champion d'Europe et champion du monde avec l'Espagne, David Villa est entré encore un peu plus dans l'histoire de sa sélection vendredi soir en devenant le meilleur buteur de la Furia Roja. Non content d'avoir donné la victoire aux siens en inscrivant un doublé face à la République tchèque (2-1), lors des éliminatoires de l'Euro 2012, l'attaquant barcelonais a effacé Raul des tablettes avec 46 buts. Auteur de 21 buts en 39 matches toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, sa première sous les couleurs du Barça, David Villa est tout aussi prolifique avec la sélection espagnole. L'ancien goleador de Valence, avec qui il a inscrit 128 buts en 223 matches répartis sur cinq saisons, l'a encore prouvé vendredi soir face à la République tchèque dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Alors que son équipe était en difficulté à Grenade suite à l'ouverture du score du Bordelais Jaroslav Plasil, auteur d'une belle frappe des 20 mètres (0-1, 28e), l'attaquant blaugrana a su faire la différence après l'heure de jeu en moins de quatre minutes. Bien servi par son coéquipier Andres Iniesta, le natif des Asturies ouvrait le score d'un tir du gauche, après avoir éliminé Tomas Sivok d'une feinte de frappe (1-1, 69e).Il doublait ensuite la mise à la suite d'un penalty obtenu par Iniesta (2-1, 74e). "Je le voulais vraiment" Grand artisan du succès de la Furia Roja, qui conforte ainsi sa première place du groupe I au sein des éliminatoires de l'Euro 2012, David Villa est devenu par la même occasion le meilleur buteur de l'histoire de la sélection espagnole avec 46 réalisations en 72 matches. Il devance désormais de deux unités, Raul, 44 buts en 102 matches. Les autres sont bien loin derrière: Fernando Hierro (29 buts en 89 matches), Fernando Morientes (27 buts en 47 matches), Fernando Torres (26 buts en 83 matches), Emilio Butragueno (26 buts en 69 matches)... "Je le voulais vraiment, surtout parce que c'était un match difficile et que ça ne s'est pas vraiment passé comme prévu" (ce record), a confié le héros de la soirée à l'issue de la rencontre. "Il y a longtemps que je l'ai promis à Pepe Reina", (le gardien remplaçant), "qui est un de mes amis". Villa n'a également pas oublié de saluer son coéquipier en club Xavi, qui a, de son côté, joué son centième match en sélection face aux Tchèques: "Félicitations à lui, c'est un grand footballeur et c'est un honneur de jouer à ses côtés que ce soit en club ou en sélection". Un sentiment sûrement partagé par l'ensemble des joueurs espagnols issus de cette fantastique génération, qui n'en finit plus de battre des records.