Vieira y croit encore

  • A
  • A
Vieira y croit encore
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Patrick Viera espère encore pouvoir participer au Mondial 2010 malgré sa non-sélection avec les Bleus pour disputer les barrages.

A nouveau absent de la sélection dévoilée par Raymond Domenech pour affronter l'Eire lors des barrages de la Coupe du Monde 2010 face à l'Eire les 14 et 18 novembre, Patrick Vieira n'a pourtant pas dit adieu à son rêve de participer au prochain Mondial comme il l'a confié au quotidien L'Equipe.Offensif Patrick Vieira. On le savait sur le terrain où, quand ses pépins physiques le laissent tranquille, il aime se porter vers l'avant, au point de marquer quelques fois comme face au Genoa mi-octobre. On le (re)découvre dans la presse, où le milieu de terrain de l'Inter Milan a commenté vendredi son absence dans la liste des 24 joueurs appelés par Raymond Domenech pour participer aux deux matches de barrage contre l'Eire les 14 et 18 novembre prochains. Sur la pente ascendante, mais toujours pas installé à l'Inter Milan, l'ancien capitaine des Bleus, qui a provisoirement (du moins il l'espère) abandonné son brassard à Thierry Henry, accepte cette décision. Mais se défend..."Je savais ma situation délicate dans la mesure où je ne suis pas un titulaire indiscutable dans mon club", reconnaît-il dans les colonnes de L'Equipe, conscient du travail qu'il doit encore fournir pour redevenir le Grand Pat qu'il était à Arsenal: "Je retrouve mon niveau, ce qui est encourageant. J'ai franchi cette étape. À présent, il me faut enchaîner les matches et être régulier.""Je me suis fixé comme objectif de participer à la prochaine Coupe du monde""Ça n'a pas été facile", commentait lui jeudi le sélectionneur national à propos de cette décision de se passer de son ancien capitaine. Et si l'on comprend qu'à travers ses justifications, Domenech a voulu privilégier la complémentarité naissante de son duo Toulalan-Diarra à la récupération, Vieira s'interroge lui sur sa place chez les Bleus. "La question est de savoir si je peux apporter quelque chose à l'équipe ou pas du tout", dit-il. Avant de donner lui-même la réponse, se permettant, du haut de ses 107 sélections en équipe de France, de tacler les petits jeunots, qui se sont imposés en son absence: "Je sais qu'à mon poste, il n'y a pas meilleur que moi en France à l'heure actuelle. Cela peut paraître prétentieux, mais j'en suis persuadé." Si son cas ne fait pas l'unanimité auprès du grand public, lui n'abdique pas. "Je me suis fixé comme objectif de participer à la prochaine Coupe du monde. Ce qui est sûr, c'est que je ferai le maximum pour y être", rappelle-t-il.