Victoires de prestige

  • A
  • A
Victoires de prestige
Partagez sur :

Deux anciennes numéro 1 mondiale au tapis! La faute à deux Françaises. A Hobart, Marion Bartoli a corrigé Dinara Safina (6-0, 6-1). A Sydney, Aravane Rezaï a débuté sa saison 2011 par un gros combat remporté face à Jelena Jankovic (7-5, 2-6, 6-3). Virginie Razzano a elle battu Sandra Zahlavova (7-6, 6-2). Les trois sont qualifiées pour les huitièmes de finale.

Deux anciennes numéro 1 mondiale au tapis! La faute à deux Françaises. A Hobart, Marion Bartoli a corrigé Dinara Safina (6-0, 6-1). A Sydney, Aravane Rezaï a débuté sa saison 2011 par un gros combat remporté face à Jelena Jankovic (7-5, 2-6, 6-3). Virginie Razzano a elle battu Sandra Zahlavova (7-6, 6-2). Les trois sont qualifiées pour les huitièmes de finale. On a connu pire entame. Pour leur entrée en lice cette semaine aux tournois de Hobart et Sydney, Marion Bartoli et Aravane Rezaï se sont payées les scalps de deux anciennes numéro 1 mondiale, Dinara Safina et Jelena Jankovic. Deux succès de prestige pour les deux meilleures joueuses françaises, acquis dans des conditions différentes. Pour Rezaï, la plus mal lotie par le tirage au sort, il lui a fallu s'armer de courage pour venir à bout de Jankovic, toujours Top 10 (8e à la WTA), et débuter sa saison par une victoire en trois manches (7-5, 2-6, 6-3). Pour Bartoli, ce fut plus facile, à en croire le score, sans appel (6-0, 6-1). Mais la Française, après la rencontre, a tenu à souligner le bon niveau de jeu proposé par son adversaire, patronne du circuit déchue, et toujours à la recherche de sa condition physique, après plus d'un an de galères, causées par des douleurs au dos. "Elle n'a pas mal joué, défend Bartoli sur le site de la WTA. Certains jeux étaient très serrés, et sont allés dans mon sens, et le score aurait pu être bien plus serré. Je pense que c'était un match de niveau Top 15 (*), et je ne parle pas que de mon jeu, elle aussi a très bien joué." Reste que cette victoire en 1h31' -tout de même- est forcément un bon signe pour la Tricolore, demi-finaliste à Brisbane la semaine passée. "C'est la première fois que je viens en Tasmanie, et je n'ai pas vraiment eu le temps de m'acclimater (il y fait plus froid et humide qu'en Australie continentale, ndlr). C'était la première fois que je jouais dans ces conditions. Le plus important était mon niveau de jeu, et j'ai vraiment bien joué." Pour Bartoli, comme pour Rezaï, il faudra maintenant confirmer contre des adversaires moins prestigieuses : Elena Vesnina et Bojana Jovanovski. (*) Ce lundi, Bartoli est 17e, Safina 65e.