Victoire de prestige pour Fédrigo

  • A
  • A
Victoire de prestige pour Fédrigo
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Pierrick Fédrigo a remporté le Critérium International disputé ce week-end en Corse.

CYCLISME - Pierrick Fédrigo a remporté le Critérium International disputé ce week-end en Corse. Il n'a pas craqué. Le coureur de la BBox, Pierrick Fédrigo avait un statut à défendre ce dimanche. Non pas celui d'un vainqueur d'un jour mais d'une course de plusieurs jours. Et les deux étapes proposées ce dimanche sur le Critérium international 2010, conjuguées à son avance de onze secondes au départ de Porto-Vecchio, pouvaient laisser entrevoir un succès final. Restait à bien gérer une étape de 75 kilomètres dont la victoire devait se disputer au sprint. Ce fut chose faite. La victoire de Russell Downing (Sky) devant Albasini (Columbia) et Fédrigo, parfait stratège, redonnait au Français quatre secondes supplémentaires sur tous ses adversaires avant la dernière manche du triptyque corse : un contre-la-montre de 7,7 kilomètres. Si les Machado (RadioSchack) à dix-sept secondes et Samuel Sanchez (Euskaltel)à vingt-trois secondes, respectivement deuxième et troisième, auraient du mal à combler l'écart avec le Français, Cadel Evans, champion du monde, quatrième à vingt-sept secondes, et Michael Rogers, neuvième dans le même temps et triple champion du monde du Contre-la-montre, étaient les deux derniers à pouvoir lui ravir son maillot jaune. Contador et Armstrong pas dans le rythme Si la victoire de David Millar (Garmin) était assurée avec un temps de neuf minutes et cinquante secondes, Rogers ne termine qu'à trois petites secondes. Pour Cadel Evans, visiblement pas dans un bon jour, la messe était dite à mi-parcours. L'Australien accuse un retard de douze secondes sur le Britannique au terme des sept kilomètres. Machado limite parfaitement la casse en ne concédant que quatorze secondes à Millar. Dernier à s'élancer, Pierrick Fédrigo ne doit pas perdre 31 secondes sur Rogers. Et la treizième place de l'étape et les dix-sept secondes concédées suffisent au bonheur du coureur de Marmande, premier tricolore à remporter cette course depuis Laurent Brochard en 2003. Après son titre de champion de France en 2005, ses deux victoires d'étapes sur le Tour de France et le Grand-Prix de Plouay en 2008, Fédrigo décroche en Corse son premier succès sur une course à étapes. Il termine avec quatorze secondes devant Rogers et quinze sur Machado. Outsider annoncé mais dans l'ombre des Contador, Armstrong et Evans, le Français, plein de maîtrise ce week-end, était très ému à la fin de la course. "C'est énorme ! Je me suis battu jusqu'à la fin. Il n'y avait pas beaucoup de temps entre le second et moi. Hier j'étais dans un grand jour et j'ai su prendre ma chance. Cet après-midi, c'était 7,7 kilomètres où il fallait se battre", déclarait encore essoufflé le Français devant les caméras de France 3. Ce succès tricolore éclipse quelque peu la contre performance d'un Alberto Contador, certes deuxième ce dimanche après-midi, qui termine pourtant à une modeste quinzième place au général, à plus d'une minute de Fédrigo. Seul motif de satisfaction, son futur rival sur le Tour de France, Lance Armstrong, a traversé ce week-end sans y avoir montré quoi que ce soit. Il prend la 47e place finale.