Victoire capitale pour Toulouse

  • A
  • A
Victoire capitale pour Toulouse
@ Reuters
Partagez sur :

TOP 14 - Toulouse s'est imposé face au Racing-Métro (28-23).

TOP 14 - Toulouse s'est imposé face au Racing-Métro (28-23). Battu à Biarritz le week-end dernier (10-26), le Stade Toulousain a renoué avec la victoire en Top 14 en s'imposant vendredi face au Racing-Métro 92 (28-23), à l'occasion de la 24e journée. Grâce à ce succès, les hommes de Guy Novès assurent leur qualification pour les phases finales et font le plein de confiance avant le quart de finale de Coupe d'Europe prévu le 11 avril face au Stade Français. La victoire fut toutefois longue à se dessiner pour les Rouge et Noir malgré une entame parfaite. Si Mehrtens ouvre le score sur pénalité pour les Racingmen (0-3, 2e), les Haut-Garonnais répliquent aussitôt par l'intermédiaire de Clément Poitrenaud, auteur d'un essai tout en vivacité et transformé par David Skrela (7-3, 6e). A la pause, les locaux ne disposent toutefois que d'un point d'avance, Mehrtens ayant répondu par deux fois à la pénalité de Skrela (10-9, 40e). Le Racing repasse devant... mais craque Après un nouveau coup de pied de leur buteur, les Toulousains débutent la seconde période comme la première, avec un essai inscrit cette fois par le deuxième ligne Yoann Maestri, en position d'ailier (18-9, 44e). Mais les hommes de Pierre Berbizier n'ont pas dit leur dernier mot et renversent la vapeur grâce à deux nouvelles pénalités de leur expérimenté buteur néo-zélandais, puis un essai de Cronje, à la conclusion d'un bon travail de Le Roux (18-20, 58e). Craignant de laisser filer le match comme face aux Biarrots la semaine dernière, Thierry Dusautoir et ses coéquipiers sonnent cette fois-ci la révolte et parviennent à repasser devant grâce à l'inévitable Skrela (21-20, 63e). Un essai en fin de match de Bouilhou, à la réception d'un dégagement manqué de Steyn, assure définitivement la victoire du club de la Ville Rose (28-20, 75e), malgré une cinquième et dernière pénalité de Mehrtens, toujours aussi adroit (28-23, 77e). Le Stade Toulousain tient son succès et se dirige tout droit vers les phases finales. A l'inverse, le Racing-Métro reste sous la menace de Biarritz et Brive pour la très convoitée sixième place.