Vettel, septième !

  • A
  • A
Vettel, septième !
Partagez sur :

Pour la septième fois de la saison, Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des qualifications, samedi, lors du Grand Prix d'Europe. Sur le circuit de Valence, l'Allemand devance son coéquipier, Mark Webber, et Lewis Hamilton. Alors que l'on attendait un Fernando Alonso à la lutte, le pilote Ferrari a bien dû se rendre à l'évidence, et prend la quatrième place.

Pour la septième fois de la saison, Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des qualifications, samedi, lors du Grand Prix d'Europe. Sur le circuit de Valence, l'Allemand devance son coéquipier, Mark Webber, et Lewis Hamilton. Alors que l'on attendait un Fernando Alonso à la lutte, le pilote Ferrari a bien dû se rendre à l'évidence, et prend la quatrième place. Y ont-ils vraiment cru ? Alors que les Ferrari avaient annoncé un Grand Prix de Valence charnière dans le championnat du monde, le retour à la réalité est difficile pour la Scuderia. Malgré les évolutions apportées à la voiture, malgré un nouveau règlement qui empêche désormais les Red Bull d'utiliser leur système de soufflage spécial, Fernando Alonso a rapidement dû se rendre à l'évidence. Sebastian Vettel est bel et bien au-dessus du lot. En signant un temps de 1'36"975 sur son seul tour bouclé en Q3, le leader au classement général a en effet mis tout le monde d'accord, et signe sa septième pole position de la saison, en huit courses courues. Il devance son coéquipier, Mark Webber (à 0"188), et Lewis Hamilton (à 0"405), qui prend place en deuxième-ligne en compagnie d'Alonso (à 0"479). Derrière, Massa et Button complètent le tableau, avec les trois principales écuries qui trustent les six premières places. Une question se pose désormais. Va-t-on assister à une procession, dimanche, lors de la course ? Avec 67% de chance de gagner après avoir signé la pole position sur ce circuit, Vettel est bien parti pour monter sur la plus haute marche du podium pour la sixième fois de la saison. Reste qu'avec deux zones ou le DRS est autorisé (aileron arrière ajustable), et l'utilisation du Kers, le Grand Prix pourrait offrir quelques rebondissements et se montrer un poil plus passionnant que prévu...