Vettel, sans surprise

  • A
  • A
Vettel, sans surprise
Partagez sur :

Si Felipe Massa s'est mis en évidence ce samedi à Montréal, Sebastian Vettel a réagi en fin de séance pour confirmer sa mainmise sur la pole position cette saison. Fernando Alonso a tout tenté et montré la belle forme des Ferrari, l'Espagnol prenant la deuxième place devant son coéquipier. McLaren, à l'aise habituellement sur le circuit Gilles-Villeneuve, devra faire fort dimanche, Hamilton n'étant que cinquième et Button septième.

Si Felipe Massa s'est mis en évidence ce samedi à Montréal, Sebastian Vettel a réagi en fin de séance pour confirmer sa mainmise sur la pole position cette saison. Fernando Alonso a tout tenté et montré la belle forme des Ferrari, l'Espagnol prenant la deuxième place devant son coéquipier. McLaren, à l'aise habituellement sur le circuit Gilles-Villeneuve, devra faire fort dimanche, Hamilton n'étant que cinquième, Button septième. Même Montréal ne résiste pas à Sebastian Vettel... L'Allemand, auteur d'une grosse sortie de piste dans le dernier virage du circuit en essais libres vendredi, a montré que, même en difficulté, il demeurait le seigneur de la pole-position cette saison. Un peu comme à Istanbul, où étant accidenté le vendredi dans le fameux virage 8, il avait répliqué le samedi en s'emparant du meilleur chrono. Dire que cette Q3 nous a réservé un joli suspense serait donc un brin exagéré. Même si Ferrari a offert une résistance honorable, avant de céder elle aussi à l'image de McLaren depuis le début de la saison. Intouchable, le champion du monde en titre aurait même pu enfoncer le clou en fin de séance s'il ne s'était pas "raté" dans son dernier secteur. Suffisant malgré tout pour devancer sans réellement forcer des Ferrari en verve, Alonso deuxième à moins de deux dixièmes devançant sur le fil Massa. Un premier podium au Canada pour Vettel ? A la peine dans cet exercice depuis le début de saison, la Scuderia peut donc rêver d'un bon résultat dimanche à Montréal, surtout si Alonso confirme ses belles aptitudes au départ. Pour corser le tout, le KERS Red Bull continue d'afficher des faiblesses, au point que Webber, quatrième sur la grille, n'a pu boucler le moindre tour en essais libres ce samedi, victime d'un souci de batteries. Voilà de quoi pimenter un départ toujours épique au Canada... Webber devra, lui, résister à des McLaren décevantes ce samedi avec la cinquième place d'Hamilton et la septième de Button. Une vraie surprise puisque l'écurie anglaise fait figure d'épouvantail à Montréal. Les Britanniques pourront s'appuyer sur un fait pour encore espérer réaliser une bonne affaire: Vettel n'a jamais goûté aux joies du podium à Montréal. Mais le jeune Allemand adore ce genre de défi... VIDEO Le circuit du GP du Canada à la loupe.