Vettel repousse l'échéance

  • A
  • A
Vettel repousse l'échéance
Partagez sur :

F1 - Sebastian Vettel remporte le GP du Japon devant Jarno Trulli et Lewis Hamilton, dimanche à Suzuka.

Sebastian Vettel fait de la résistance. Si Barrichello et Button ont bien terminé dans les points à Suzuka et renforcent un peu plus leurs positions en tête des classements pilotes et constructeurs, le jeune pilote Red Bull ne rend pas les armes et a remporté le Grand Prix du Japon, dimanche, devant Trulli et Hamilton.Brawn GP attendra. Quasiment assurée de remporter le titre des pilotes, avec Jenson Button, et le titre des constructeurs, l'écurie britannique ne sera pas sacrée à Suzuka. Avec seulement trois petits points pris par Rubens Barrichello (7e) et Jenson Button (8e), Brawn compte désormais 35,5 points d'avance sur Red Bull, alors que 36 points, au maximum, restent à distribuer. Si le suspense au classement général est donc quasiment absent, le championnat du monde offre encore trois victoires en Grand Prix. Pour la première, c'est donc Sebastian Vettel, impérial ce week-end, qui s'est chargé de monter sur la plus haute match du podium. Parti en pole position, le jeune Allemand aura fait cavalier seul pour remporter son troisième succès de la saison, revenir à 16 points de Button au classement des pilotes, et ainsi entretenir un semblant de suspense pour les deux dernières courses.Trulli fait parler son expérienceSi le pilote Red Bull a géré de main de maître ce Grand Prix, le suspense n'aura pas été absent pour la lutte pour le podium. Ainsi, peut-être poussé par un public acquis à la cause de Toyota et la volonté de trouver un contrat pour 2010, Jarno Trulli a livré une belle course tactique pour finalement souffler la deuxième place à Lewis Hamilton. Ce dernier, boosté par le Kers, termine lui sur la troisième marche du podium, après avoir résisté au retour de Kimi Räikkönen.Car le Finlandais aurait pu profiter d'une fin de course un peu folle provoquée par le spectaculaire accident du jeune pilote Toro Rosso, Jaime Alguersuari, qui a explosé sa voiture sur le mur de sécurité, sans dommage pour lui. L'entrée de la voiture de sécurité ne changera finalement pas grand-chose.Enfin, chez Renault, qui vit des semaines bien agitées, Fernando Alonso, troisième la semaine passée à Singapour, termine la course nippone à une anonyme dixième place, plombé par des qualifications manquées. Pour son jeune coéquipier, Romain Grosjean, l'apprentissage continue avec une 16e et avant-dernière place à un tour de Vettel.