Vettel est insatiable

  • A
  • A
Vettel est insatiable
Partagez sur :

Sebastian Vettel ne lâche rien ! Assuré du titre mondial, l'Allemand a signé sa 14e pole position de la saison, record de Mansell égalé, ce samedi sur le tracé de Yas Marina lors du Grand Prix d'Abu Dhabi au terme d'une séance acharnée où les McLaren d'Hamilton et Button, finalement deuxième et troisième, l'ont poussé dans ses derniers retranchements.

Sebastian Vettel ne lâche rien ! Assuré du titre mondial, l'Allemand a signé sa 14e pole position de la saison, record de Mansell égalé, ce samedi sur le tracé de Yas Marina lors du Grand Prix d'Abu Dhabi au terme d'une séance acharnée où les McLaren d'Hamilton et Button, finalement deuxième et troisième, l'ont poussé dans ses derniers retranchements. Lassant ? Peut-être si l'on suit les simples résultats avec 14 pole-positions en 18 courses cette saison, égalant le record de Nigel Mansell réalisé avec Williams-Renault durant la saison 1992. Mais la domination de Sebastian Vettel est avant tout époustouflante. L'Allemand, déjà assuré d'un deuxième titre mondial, a encore de l'appétit et ne veut même pas laisser les miettes de son festin à des rivaux impuissants. Ce samedi, à Yas Marina, les McLaren ont ainsi tout essayé quand Ferrari était de nouveau trop loin. En vain. Meilleur temps des derniers essais libres, Lewis Hamilton croit bien pouvoir devancer le maitre pour signer sa deuxième pole position après celle glanée en Corée. Les Anglais s'y mettent même à deux tant Button se mêle à la lutte... Hamilton frappe fort... Vettel riposte Et Abu Dhabi s'est mis à croire à la révolte des battus quand, à cinq minutes du terme de la Q3, Vettel tente une escarmouche mais bute à 42 petits centièmes d'Hamilton. La dernière salve de chronos accouche d'un superbe spectacle. La lutte acharnée monte encore d'un cran quand Button abat un à un les temps intermédiaires passant au deuxième secteur avec plus d'un dixième d'avance sur la marque de son coéquipier. Las, malgré un troisième secteur mieux maitrisé que lors de son précédent passage où il avait été victime d'une grosse glissade à la sortie du dernier virage, le Britannique perd la moitié de son avance, prenant la tête pour 7 centièmes, sans grandes illusions. D'autant qu'Hamilton ne lâche nullement la pression et reprend la tête dans la foulée pour neuf petits centièmes, plaçant les deux McLaren sur la première ligne, une hégémonie inédite cette saison. Vettel KO ? Ce serait sous-estimer la soif de vaincre de "Baby Schumi", jamais rassasié d'exploits pour enrichir un palmarès déjà fourni à 23 ans tout juste. Revenant dans le deuxième secteur, le pilote Red Bull vient coiffer ses deux rivaux d'un dixième, signant sa 14e pole position de la saison, la 29e de sa carrière. Un an après avoir glané son premier titre à Abu Dhabi l'an dernier lors de l'ultime manche, Vettel a bel et bien décidé de fêter cet anniversaire par un nouveau fait d'armes. Réponse dimanche lors de la course disputée au crépuscule.