Vettel en spécialiste

  • A
  • A
Vettel en spécialiste
Partagez sur :

Sebastian Vettel (Red Bull) a signé samedi sur le circuit d'Abu Dhabi sa 10e pole de la saison, en devançant Lewis Hamilton (McLaren) et Fernando Alonso (Ferrari). Si le pilote allemand partira avec l'avantage du meilleur temps des qualifications, Alonso nourrit de gros espoirs d'être sacré dimanche en bénéficiant du rôle d'arbitre des McLaren, puisque Button (4e) partira devant Webber (5e).

Sebastian Vettel (Red Bull) a signé samedi sur le circuit d'Abu Dhabi sa 10e pole de la saison, en devançant Lewis Hamilton (McLaren) et Fernando Alonso (Ferrari). Si le pilote allemand partira avec l'avantage du meilleur temps des qualifications, Alonso nourrit de gros espoirs d'être sacré dimanche en bénéficiant du rôle d'arbitre des McLaren, puisque Button (4e) partira devant Webber (5e). La balle est dans le camp des McLaren. Si Fernando Alonso, Mark Webber et Sebastian Vettel se disputeront bien le titre dimanche à Abu Dhabi, sauf infime probabilité, ils devront tenir compte des performances des pilotes de l'écurie britannique. En signant samedi le deuxième chrono des dernières qualifications de la saison (1'39"425), à 31 millièmes seulement de Vettel (1'39"394), Lewis Hamilton ne pourra viser que la gagne. Mais il revient d'assez loin. Au cours de la deuxième phase de la séance (Q2), l'ex-protégé de Ron Dennis n'affichait que le 17e temps au moment où il passa près du crash avec Felipe Massa au cours d'un dépassement. "Massa a tout simplement essayé de me mettre dehors. Je me suis mis à l'écart du trafic et Felipe a surgi à l'extérieur et m'a coupé la route. J'ai dû monter sur la bordure pour éviter le contact", expliquera Hamilton. Avant de changer son museau entre les deux phases, le pilote McLaren trouvera le temps de se qualifier in extremis dans le top 10. Quant à Jenson Button, encore tenant du titre pour un jour, il a franchi la ligne avec le quatrième temps (1'39"823) devant Mark Webber (1'39"925). Vettel économe Le grand Australien de Red Bull, principale menace d'Alonso pour le titre avec huit points de retard sur l'Espagnol au classement du championnat du monde, n'aura pas la partie facile dimanche d'autant que le pilote Ferrari partira en deuxième ligne, fort du troisième chrono (1'39"792) qu'il a réalisé sur son dernier tour de Q3 en gagnant au passage deux précieuses places. "La première tentative n'était pas bonne avec du trafic dans le premier secteur, donc je savais qu'avec le deuxième train de pneus il y avait une certaine marge à prendre, alors j'ai poussé à la limite et cette troisième place est une belle chose", se réjouira le pilote de la Scuderia. Sebastian Vettel, lui, ne s'est pas embarrassé du trafic, n'effectuant qu'une seule sortie. Toujours ça d'économisé pour le moteur, en améliorant à chaque fois son chrono sur les trois tours qu'il a parcourus. "La séance était très serrée, notamment avec Lewis (Hamilton). Nous sommes sortis les derniers et nous l'avons fait. Nous avons réalisé une très bonne séance et j'ai hâte de voir ce qui se passera dimanche". Nous aussi.