Vers une attaque-défense ?

  • A
  • A
Vers une attaque-défense ?
Partagez sur :

Meilleure attaque du championnat de France avant cette dixième journée (18 buts inscrits), Rennes reçoit Lorient, qui possède avec le PSG la meilleure défense (7 buts encaissés), dimanche soir, au stade de la route de... Lorient, lors du premier "derby" breton de la saison. Présentation.

Meilleure attaque du championnat de France avant cette dixième journée (18 buts inscrits), Rennes reçoit Lorient, qui possède avec le PSG la meilleure défense (7 buts encaissés), dimanche soir, au stade de la route de... Lorient, lors du premier "derby" breton de la saison. Présentation. La meilleure attaque - jusqu'ici - de Ligue 1 affronte la meilleure défense. Voilà, en gros, comment on pourrait synthétiser la présentation du match de clôture de la dixième journée du championnat de France, qui oppose Rennes à Lorient, ce dimanche soir (21 heures), en Ille-et-Vilaine. Cependant, ce serait réducteur pour les deux équipes de simplifier cette rencontre dominicale à cela. C'est plus que cela justement. C'est, tout d'abord, le premier "derby" breton de la saison 2011-2012. C'est, ensuite, un rendez-vous particulier pour le milieu lorientais Arnold Mvuemba et, davantage, pour son coéquipier Arnaud Le Lan, qui a évolué sous le maillot rennais de 2002 à 2005. C'est, enfin, et surtout, un duel en haute altitude mettant aux prises le septième du classement au sixième. Cela aurait pu être un duel au sommet, mais Rennes, ou ses adversaires, ou les deux à la fois, en ont décidé autrement. Il n'y a pas si longtemps, le 25 septembre dernier pour être précis, les Rouge et Noir ont eu une belle occasion de reprendre la tête du Championnat. Malheureusement pour eux, Saint-Étienne les a tenus en échec (1-1) au stade de la route de Lorient, où les joueurs de Frédéric Antonetti n'ont gagné qu'une seule fois depuis le début des hostilités pour trois nuls. En fait, la tête, le Stade l'a vraiment perdue de vue depuis qu'il a vu Lille (2-0), juste avant la trêve internationale. "Je sors de ce match déçu mais plein d'espoir", affirmait pourtant Antonetti, à sa sortie du Stadium Nord. Rennes décimé Ce dernier prie pour que ses hommes aient pris confiance en eux durant ces quinze jours passés, pour certains, très loin de la Bretagne. "J'espère qu'il y a eu une prise de conscience sur nos possibilités, déclare-t-il, via le site internet de son club. On fait vraiment de belles choses face à de grosses équipes mais on a un déficit de points." Un déficit de main-d'oeuvre également, Jean Armel Kana-Biyik, Julien Féret ainsi que Chris Mavinga étant suspendus pour la réception des Merlus, alors que John Boye est toujours blessé à la cuisse gauche. "Depuis trois-quatre matches, on n'a pas notre effectif au complet, regrette un Antonetti quelque peu fataliste. Cela fait partie d'une saison." Rennes, meilleure attaque de L1 avant cette dixième levée (18 buts inscrits), s'attaque donc à Lorient, la meilleure défense à égalité avec le PSG (7 buts encaissés), qui "a un vrai style de jeu", qui est "très agréable à regarder", selon Antonetti. "Les années passent mais il y a une continuité, poursuit l'ancien entraîneur de Nice, entre 2005 et 2009. Les résultats plaident en leur faveur". Au niveau des éloges, son homologue Christian Gourcuff n'est pas mal non plus: "C'est une équipe (Rennes, ndlr) qui jouera les premiers rôles cette saison.""Cela devrait faire un beau spectacle normalement", conclut Le Lan, devant les caméras du FC Lorient. On l'espère.