Vers un Espagne-Lituanie ?

  • A
  • A
Vers un Espagne-Lituanie ?
Partagez sur :

Les deux premiers quarts de finale de l'Euro 2011 offrent, ce mercredi à Kaunas, une affiche séduisante sur le papier, Espagne-Slovénie, et une autre a priori plus déséquilibrée, Macédoine-Lituanie. Logiquement, les Ibères et les Baltes devraient s'en sortir et se retrouver dans le dernier carré pour un match explosif.

Les deux premiers quarts de finale de l'Euro 2011 offrent, ce mercredi à Kaunas, une affiche séduisante sur le papier, Espagne-Slovénie, et une autre a priori plus déséquilibrée, Macédoine-Lituanie. Logiquement, les Ibères et les Baltes devraient s'en sortir et se retrouver dans le dernier carré pour un match explosif. ESPAGNE-SLOVENIE Première du groupe E à l'issue du deuxième tour de cet Euro 2011, l'Espagne n'a pas hérité du client le plus aimable en quarts de finale. La Slovénie, même si elle a terminé quatrième de l'autre poule, est une équipe qui, à l'origine, était candidate à une place dans le dernier carré du tournoi. Mais une défaite imprévue contre la Macédoine (59-68) l'a contrainte à arracher sa qualification lors du dernier match, face à la Finlande. Mission accomplie, sans briller toutefois (67-60). "C'est difficile de marquer contre eux", observe cependant le coach espagnol Sergio Scariolo. Les champions d'Europe, portés par les deux frères Pau et Marc Gasol à l'intérieur, ont-ils des raisons de craindre les Slovènes ? A vrai dire, pas vraiment. Mais cela vaut pour toutes les autres nations encore présentes tant les Ibères dominent leur sujet depuis le début de la compétition. Leur seule défaite, contre la Turquie au premier tour (57-65), est venue sanctionner un manque de motivation évident pour un match qui, croyaient-ils - à tort -, comptait pour du beurre. "On affronte la meilleure équipe de la compétition", résume le pivot Erazem Lorbek. Un avis partagé par un bon nombre d'entraîneurs. Nul doute que Bozidar Maljkovic pense la même chose. MACEDOINE-LITUANIE Les apparences sont parfois trompeuses. Ce n'est parce que la Macédoine est sortie deuxième de son groupe, à l'issue du second tour, et que la Lituanie a dû se contenter de la troisième place de son côté que le rapport de force sera le même mercredi soir. Car les Baltes, devant leur bouillant public de Kaunas, risquent fort de se réveiller lors de ces matches couperet. Avec le jeune Jonas Valanciunas, Rimantas Kaukenas, Sarunas Jasikevicius ou encore Martynas Pocius, le talent ne manque pas dans cette équipe. La preuve, la "Lietuva" possède la meilleure attaque du tournoi avec 85 points inscrits en moyenne par match. Les Macédoniens, qui eux ne mettent que 69,5 points, risquent donc de repartir tête basse. A moins qu'ils ne parviennent à rééditer les performances qui étaient les leurs ces derniers jours. Dans le sillage de Bo McCalebb, "le deuxième meilleur meneur de l'Euro derrière Tony Parker" selon Vincent Collet, les joueurs de Marin Dokuzovski ont failli souffler à la Russie la place de leader du groupe F. Il s'en est fallu d'un rien, d'un tir primé à la sirène de Sergey Monya, pour que les Russes s'en sortent (63-61). Méfiance, donc, pour les Lituaniens, car cette équipe en a surpris plus d'un depuis le début de la compétition. Son costume d'outsider lui va très bien.