Verdasco sur sa lancée

  • A
  • A
Verdasco sur sa lancée
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Vainqueur de Ferrer, l'Espagnol s'offre sa 2e finale d'affilée sur terre battue.

TENNIS - Vainqueur de Ferrer, l'Espagnol s'offre sa 2e finale d'affilée sur terre battue. Fernando Verdasco a de la suite dans les idées. Et, cette semaine, il n'a plus Rafael Nadal sur sa route. De quoi espérer faire mieux qu'errer en finale, comme il l'avait fait face au Majorquin la semaine dernière lors du dénouement du Masters 1000 de Monte-Carlo (6-0, 6-1). L'Espagnol a confirmé ce samedi sa bonne forme actuelle sur terre battue en s'imposant face à son compatriote David Ferrer en demi-finale du tournoi de Barcelone. Accroché deux sets durant, le match a ensuite tourné à l'avantage du Madrilène (6-7 [3], 7-5, 6-1), dont le bilan sur la surface ocre est cette saison de dix victoires contre deux revers. Pas mal en seulement trois tournois disputés. "J'avais les jambes un peu lourdes dans le premier set, j'étais en retard sur la balle, a-t-il déclaré. Plus le match avançait, mieux je me sentais. J'ai donc continué à me battre même si je n'étais pas au sommet de ma forme physique." David Ferrer peut s'en vouloir puisqu'après le gain de la première manche, il a réussi à breaker son adversaire pour mener quatre jeux à trois dans la deuxième. Söderling pour ultime adversaire Mais Fernando Verdasco, neuvième joueur mondial, n'a pas tardé pour revenir et a enlevé l'acte II au terme d'un douzième jeu disputé. Ce qui a été difficile à digérer pour le Valencian, finalement battu après deux heures et trente-six minutes de jeu. En finale, la tête de série n°5, qui a sorti Richard Gasquet au deuxième tour, tentera de respecter la tradition à Barcelone, à savoir que le tournoi est la propriété des joueurs espagnols depuis sept ans. Il lui faudra pour cela dominer un Robin Söderling qui, dans l'autre demi-finale, a facilement pris le meilleur sur Thiemo De Bakker (6-1, 6-4), bourreau du Français Jo-Wilfried Tsonga la veille en quarts. Fernando Verdasco devra se méfier car le Suédois, tête de série n°2 et vainqueur du tournoi de Rotterdam cette saison, a encore prouvé durant la semaine qu'il était un joueur redoutable sur cette surface en sortant successivement l'Argentin Juan Ignacio Chela et l'Espagnol Feliciano Lopez.