Vebobe: "On est resté uni"

  • A
  • A
Vebobe: "On est resté uni"
Partagez sur :

Présélectionné en équipe de France par Vincent Collet et qualifié pour les demi-finales des play-offs de Pro A avec Cholet, Luc-Arthur Vebobe était aux anges après la victoire du CB contre Le Mans (76-70). Un match que les joueurs d'Erman Kunter ont maîtrisé, sans jamais douter, selon l'intérieur tricolore.

Présélectionné en équipe de France par Vincent Collet et qualifié pour les demi-finales des play-offs de Pro A avec Cholet, Luc-Arthur Vebobe était aux anges après la victoire du CB contre Le Mans (76-70). Un match que les joueurs d'Erman Kunter ont maîtrisé, sans jamais douter, selon l'intérieur tricolore. Luc-Arthur, étiez-vous serein lors de ce deuxième match contre Le Mans ? A part au début de match, on était devant tout le long. On savait que ça allait être la guerre tout simplement. Venir gagner ici, ce n'est pas facile. Même s'ils ont eu une saison avec des hauts et des bas, c'est quand même une équipe très forte du championnat. On peut être satisfait de cette victoire. Qu'est-ce qui fait votre force ? On est resté uni. Même au moment où ils s'enflammaient, où le public s'enflammait, on a su rester uni et avoir les quelques "stop" qui font la différence en défense. Vous n'avez jamais douté ? Je n'ai pas senti de doute du tout, au contraire. J'ai senti que dès qu'ils poussaient, on se ressaierait encore plus, on communiquait beaucoup, on parlait beaucoup entre nous, et ça nous a permis de rester concentré juste sur ce qu'il se passait sur le terrain, et de ne pas trop sentir la pression. "Il y a un an, j'étais content d'être en Pro B" Vous avez été retenu dans la liste des 24 joueurs présélectionnés en équipe de France par Vincent Collet. Quel est votre sentiment ? Franchement, c'était une surprise. Une surprise très, très agréable. Je ne m'attendais pas à ça. C'est une très bonne journée aujourd'hui (vendredi): qualification pour les demi-finales, et la liste des 24, c'est super cool. Est-ce votre état d'esprit qui a motivé le choix de Vincent Collet ? Il faudra lui poser la question, ça je ne sais pas. En tout cas je sais que, quoiqu'il se passe, quand je rentre, j'essaye de donner tout ce que j'ai, de ne pas trop réfléchir. Aviez-vous envisagé d'être un jour en équipe de France quand vous évoluiez encore en Pro B ? Non ! (Rires) Il y a un an, j'étais content d'être en Pro B, de rejouer au basket. Donc j'étais loin de penser à l'équipe de France. Souffrez-vous toujours de votre cheville ? Ça va, ça va. Je vais glacer tout ça, ça va aller (clin d'oeil vers le coach).