Vandalisme à Jean-Dauger

  • A
  • A
Vandalisme à Jean-Dauger
Partagez sur :

Le stade Jean-Dauger, enceinte de l'Aviron Bayonnais, a été vandalisé dans la nuit de mardi à mercredi, information révélée par le site Internet du quotidien Sud-Ouest. Des slogans hostiles aux dirigeants, et notamment au président Francis Salagoïty, ont été découverts sur un pan de mur. Le club a décidé de porter plainte et devrait bientôt publier un communiqué.

Le stade Jean-Dauger, enceinte de l'Aviron Bayonnais, a été vandalisé dans la nuit de mardi à mercredi, information révélée par le site Internet du quotidien Sud-Ouest. Des slogans hostiles aux dirigeants, et notamment au président Francis Salagoïty, ont été découverts sur un pan de mur. Le club a décidé de porter plainte et devrait bientôt publier un communiqué. La tension est vive autour de l'Aviron Bayonnais. L'enceinte du club, le stade Jean-Dauger, a été vandalisée dans la nuit de mardi à mercredi, révèle le site Internet du quotidien Sud-Ouest. Un pan du mur de la tribune Jean-Dauger a été tagué avec des inscriptions hostiles à l'encontre des dirigeants et en premier lieu Francis Salagoïty, le président du club. "Marre d'être des guignols", "Xala = Pro D2" et "Xala dehors" (*), voilà le type de graffitis que les supporters et les membres du club ont découvert ce mercredi matin. L'Aviron Bayonnais a décidé de porter plainte pour cet acte de vandalisme. Sud-Ouest rapporte également que le club et les deux principales associations de supporters, la Peña Baiona et les Gars de l'Aviron, devraient publier ce mercredi un communiqué commun pour dénoncer ces slogans hostiles. Cette nouvelle affaire ne va pas apaiser le climat délétère qui règne depuis une dizaine de jours autour du club. Les tensions sont apparues avec le départ de Bernard Laporte, suivi de celui d'Alain Afflelou, principal sponsor et vice-président de Bayonne, à la fin de la saison. La belle victoire contre Toulouse le week-end dernier (19-13), lors de la 20e journée de Top 14, n'a pas ramené le calme non plus. Ce succès, qui replace l'Aviron dans la course aux playoffs (le club est septième, avec le même nombre de points que Biarritz, sixième), devait permettre aux joueurs de se focaliser sur le terrain, avec notamment le déplacement important à Perpignan vendredi. Les prochains jours diront si ce capharnaüm a des répercussions sur leur rendement. (*) "Xala" est un diminutif utilisé pour désigner les noms commençant par "Sala" au Pays Basque.