Van Marwijk: "La bonne mentalité"

  • A
  • A
Van Marwijk: "La bonne mentalité"
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Le sélectionneur néerlandais a salué la qualification des Oranje pour la finale.

CM 2010 - Le sélectionneur néerlandais a salué la qualification des Oranje pour la finale. Que ressentez-vous à l'idée de disputer une finale de Coupe du monde ? Je suis très content et fier qu'un si petit pays soit en finale de la Coupe du monde. J'ai commencé avec ce groupe il y a 2 ans. Quand on veut gagner quelque chose, il faut vraiment y croire. C'est un long processus, on a prouvé dans le passé qu'on pouvait gagner contre les meilleurs. Quand tu veux gagner tu dois être réaliste et créer la bonne mentalité. J'ai vu au fur et à mesure des mois que les joueurs commençaient à y croire. Que retenez-vous de cette victoire face à l'Uruguay ? On a bien débuté, avec une bonne organisation. Après le premier but, on a joué plus librement, avant de reculer. On a corrigé ça à la mi-temps avec l'entrée de Rafael (van der Vaart), on de nouveau pris les initiatives, mieux joué et marqué deux buts. L'adversaire a marqué un 2e but en fin de match et c'est devenu très excitant. On s'en est sorti et on a réalisé sur le banc qu'on est en finale 32 ans après. Mais attention car il nous reste encore un match. Comment expliquez-vous le parcours de votre équipe ? Pour l'emporter, on doit vraiment y croire. On joue simplement un bon football et ça s'enchaîne : on commence à gagner, on a plus de confiance... Du point de vue tactique, j'ai essayé de leur donner plus de stabilité en défendant en équipe. J'adore attaquer mais il fallait d'abord leur expliquer que c'est en étant bien placé, qu'on peut vraiment se faire plaisir. "Savoir jouer plus librement" Qu'avez-vous dit à vos joueurs à la mi-temps ? Comme je l'ai dit, on est très discipliné dans notre manière de jouer mais il faut également savoir jouer plus librement. On respectait notre adversaire mais différemment que face au Brésil, on est bien entré dans le match, on était bien en milieu, on contrôlait mais après 25 minutes ça ne marchait plus si bien qu'on leur a laissé plus d'initiatives, on a reculé et c'est devenu plus dur. Malheureusement, De Zeeuw ne pouvait plus continuer et Van der Vaart est entré. On a eu un meilleur positionnement sur le terrain et quand on a l'initiative, ça change tout. Rêvez-vous d'une finale contre l'Allemagne afin de pouvoir prendre votre revanche ? Je ne pense pas en terme de revanche même si je me souviens bien de la finale de 74, c'était un super match contre l'Allemagne mais on avait perdu alors qu'on aurait dû gagner car on avait mieux joué. C'était une génération unique avec Cruyff qui pour moi est le meilleur joueur de tous les temps. Quel jeu convient le mieux à celui de votre équipe, celui de l'Allemagne ou de l'Espagne ? C'est très dur à dire, l'Espagne joue le meilleur football au monde mais l'Allemagne est sans doute la meilleure équipe du tournoi. Je suis curieux de savoir comment ça va se passer. Ce sera un match intéressant.