Van Gaal sur la sellette ?

  • A
  • A
Van Gaal sur la sellette ?
Partagez sur :

BUNDESLIGA: Le Bayern Munich aura à coeur de se relancer face à Schalke 04 dans le cadre de la 12e journée de Bundesliga.

Le Bayern à la relance ! Après ses deux revers concédés face à Bordeaux en Ligue des champions, le Bayern Munich espère bien reprendre des couleurs en dominant Schalke 04 dans le cadre de la 12e journée de Bundesliga. Une contre-performance de la formation bavaroise pourrait sceller le sort de Louis Van Gaal à l'issue de ce match.Unanime, la presse allemande n'était pas tendre avec le Bayern, mercredi matin, au lendemain de la déroute domestique du club phare de Munich contre Bordeaux (0-2), pour le compte de la quatrième journée de Ligue des Champions. Conjuguée à la victoire de la Juventus sur la pelouse du Maccabi Haïfa (0-1), cette deuxième déconvenue continentale de rang contre les Girondins signifie quasiment la fin du parcours des Bavarois en C1 cette saison. Dans l'incapacité de refaire leur retard sur les hommes de Laurent Blanc désormais, les Robben et consorts affichent en effet un passif de quatre points vis-à-vis des Turinois. Un gouffre à deux levées du verdict de la phase de poules.Aussi ne croit-on plus outre-Rhin en ce Bayern dirigé par Louis Van Gaal, l'homme qui débarqua cet été au sein du plus illustre des clubs allemands auréolé d'un titre de champion des Pays-Bas obtenu à la tête d'Alkmaar. Toute cette semaine durant à l'entraînement, l'ambiance s'en est d'ailleurs ressentie, appesantie par le silence de milliers de supporters venus témoigner pacifiquement de leur mécontentement. Une manifestation si efficace que les séances du jeudi ne se sont jamais tenues, officiellement "afin de rafraîchir les esprits et de se concentrer sur Schalke", dixit Louis Van Gaal. Mancini pour remplacer Van Gaal ?Certes invaincus en Bundesliga depuis quatre journées, les Munichois et plus encore leur entraîneur joueront assurément gros ce week-end face à la formation de Gelsenkirchen. Un club actuellement placé dans le sillage d'un trio leader emmené par l'infaillible Leverkusen et complété par Brême et Hambourg, et fort de deux longueurs d'avance sur un Bayern qui lui attend son heure au sixième échelon. "C'est un match crucial que nous devons gagner", convient le technicien néerlandais sur le site officiel du club. Reste que Schalke 04, non content d'avoir réalisé son meilleur début de saison depuis près de quatre décennies, demeure un client de choix. Le HSV (3-3) et le Bayer (2-2), tous deux neutralisés ces dernières semaines par les coéquipiers de Kuranyi, peuvent en attester.Pas question pour autant de prendre le Bayern de haut, un club que le stratège actuel de la formation de la Ruhr, Felix Magath, ne connaît que trop bien pour en avoir été limogé en janvier 2007 après lui avoir offert deux doublés Coupe-championnat consécutifs, en 2005 et 2006. "Je reste sur ma position: à la fin de la saison, le Bayern sera champion, martelait ainsi l'entraîneur de Gelsenkirchen ces jours-ci, dans les colonnes de Bild. Je n'ai aucune compassion pour Van Gaal, il n'en a pas besoin. J'ai connu le même genre de problèmes que lui à mes débuts à Munich." Conforté il y a trois semaines dans sa position par Christian Nerlinger, le directeur sportif du Bayern, lequel se voulait confiant en l'avenir tandis que l'entraîneur batave célébrait ses cent jours sur le banc bavarois - "Quand je vois le travail accompli jusqu'alors, je suis très satisfait. Avant le début de la saison, l'on savait que les débuts seraient difficiles car il faut toujours un peu de temps aux joueurs pour s'adapter à de nouveaux concepts tactiques" – Louis Van Gaal pourrait bien voir pourtant son chapitre munichois tourner court. Cette semaine, Sky Sports notamment faisait état d'une prise de contact entre le club cher au Kaiser et Roberto Mancini, l'homme qui mena trois fois l'Inter au Scudetto entre 2006 et 2008...