Van der Sar et la manière

  • A
  • A
Van der Sar et la manière
Partagez sur :

Si Manchester United est une formidable machine à gagner, le club anglais le doit en grande partie à sa défense de fer, incarnée par l'efficacité d'un homme: Edwin van der Sar. A plus de 40 ans, le Néerlandais brille pour sa dernière saison avant une retraite bien méritée et tentera d'aider les Red Devils à conserver leur statut de meilleure défense de la Ligue des champions, mardi contre Schalke 04, à l'occasion de la demi-finale aller.

Si Manchester United est une formidable machine à gagner, le club anglais le doit en grande partie à sa défense de fer, incarnée par l'efficacité d'un homme: Edwin van der Sar. A plus de 40 ans, le Néerlandais brille pour sa dernière saison avant une retraite bien méritée et tentera d'aider les Red Devils à conserver leur statut de meilleure défense de la Ligue des champions, mardi contre Schalke 04, à l'occasion de la demi-finale aller. "C'est un gardien fantastique, évidemment. On aurait seulement aimé qu'il ait 21 ans au lieu d'approcher des 41." Sir Alex Ferguson ne se fait pas prier quand il s'agit de complimenter celui qui défend les couleurs de Manchester United depuis l'été 2005, Edwin van der Sar. Arrivé à Old Trafford à 34 printemps bien tassés, le gardien de but s'illustre depuis par son impressionnante régularité, comme si le bois duquel le Batave était fait n'était pas sujet à l'épreuve du temps. Si le poste de dernier rempart offre la possibilité à ses représentants d'exercer généralement plus longtemps que les joueurs de champ, force est de constater que le joueur révélé à l'Ajax Amsterdam ressemble à s'y méprendre à Benjamin Button, le héros rajeunissant de la nouvelle écrite par Scott Fitzgerald. Pour sa sixième et dernière saison chez les Diables Rouges, Van der Sar n'a ainsi jamais semblé aussi fort. Pas étonnant alors de retrouver le Néerlandais dans l'équipe-type de la Premier League cette saison ou de le voir diriger l'arrière-garde la plus hermétique de la Ligue des champions. Comme son homologue du Real Madrid, la défense mancunienne n'a ainsi encaissé que trois buts en dix rencontres de la plus prestigieuse des compétitions européennes disputées dans cet exercice 2010-2011 et le géant venu de Voorhout y est pour beaucoup. Ferdinand: "Il a changé ma manière de considérer les gardiens" Schalke 04, adversaire des Red Devils en demi-finales de la coupe aux grandes oreilles, aura donc fort à faire pour forcer le verrou batave à Gelsenkirchen, où les coéquipiers de Rio Ferdinand sont attendus mardi pour la première manche de leur double confrontation. Elément clé du dispositif défensif de Man U, le défenseur anglais aurait presque des étoiles dans les yeux quand il évoque son partenaire néerlandais. "C'est sans aucun doute le meilleur gardien de but avec lequel j'ai joué. Il brille à United depuis le jour de son arrivée, a récemment confié l'ancien pensionnaire de Leeds sur le site officiel de MU. Pour être honnête, il a changé ma manière de considérer les gardiens de but. Si un jour je deviens entraîneur, je chercherai à avoir un gardien qui ressemble le plus possible à Edwin." Au jeu des compliments, le Batave sait également y faire, en atteste le mérite qu'il accorde aux joueurs évoluant devant lui pour expliquer ses bonnes prestations: "L'expérience de Rio et Nemanja (Vidic, ndlr) est très importante. Je prends beaucoup de plaisir à jouer avec eux. C'est plaisant d'avoir deux défenseurs de qualité devant soi. Ça me facilite la tâche, notamment quand je donne des consignes et pour aider à équilibrer l'équipe." Trompé seulement deux fois en Ligue des champions cette saison, Van der Sar n'en finit donc plus de se montrer efficace. A quelques semaines de la retraite... Mais quel est donc le secret du vétéran batave ? "Vous devez être bon avec les deux pieds et calme sous la pression, ce à quoi Edwin excelle, poursuit Ferdinand. Il est également excellent dans la communication avec ses défenseurs. Une autre chose qu'il faut avoir en tête est qu'il répond toujours présent quand on fait appel à lui. Les supporters voient des gardiens faire de grands arrêts dans d'autres clubs et aimeraient voir ces joueurs à United. Mais c'est différent d'être gardien à Manchester United que dans n'importe quel autre club. Vous n'avez peut-être qu'un seul arrêt à faire dans un match, mais vous devez être en alerte et suffisamment concentré pour faire cet arrêt quand c'est nécessaire. C'est ce qui sépare les grands gardiens des bons gardiens." La relève promet d'être difficile à assurer à Old Trafford où aucun des autres portiers présents dans l'effectif actuel de MU ne semble avoir les épaules pour, à terme, faire oublier le Néerlandais. L'idéal serait donc de pousser l'ancien gardien des Oranje à rempiler pour une 22e saison au plus haut niveau, une idée rejetée par l'intéressé malgré la volonté manifestée par Wayne Rooney: "Les joueurs essaient de le persuader de continuer. C'est sa décision donc nous devons la respecter mais c'est un gardien de but tellement formidable et malgré l'âge qu'il a, pour moi, c'est toujours le meilleur gardien du monde." Aux amateurs de ballon rond de profiter du chant du cygne du portier venu des Pays-Bas...