Valverde tire son épingle du jeu

  • A
  • A
Valverde tire son épingle du jeu
Partagez sur :

Alejandro Valverde a été le grand gagnant de la cinquième étape du Critérium du Dauphiné Libéré, dont l'arrivée était située ce jeudi au sommet du Mont-Ventoux. L'Espagnol a profité du duel entre Cadel Evans et Alberto Contador pour partir seul dans la célèbre ascension. S'il a laissé la victoire d'étape au Polonais Sylvester Szmyd, le coureur de la Caisse d'Epargne s'est emparé du maillot jaune de leader.

Alejandro Valverde a été le grand gagnant de la cinquième étape du Critérium du Dauphiné Libéré, dont l'arrivée était située ce jeudi au sommet du Mont-Ventoux. L'Espagnol a profité du duel entre Cadel Evans et Alberto Contador pour partir seul dans la célèbre ascension. S'il a laissé la victoire d'étape au Polonais Sylvester Szmyd, le coureur de la Caisse d'Epargne s'est emparé du maillot jaune de leader. Dans un mois et demi, le peloton du Tour de France escaladera le Mont Ventoux, à la veille de l'arrivée sur les Champs Elysées, pour une étape déjà considérée comme le juge de paix de l'édition 2009. En guise de répétition générale, l'ascension du "Mont chauve" était au programme de la cinquième étape du Critérium du Dauphiné Libéré, la plus montagneuse et longue de 154 kilomètres. Du haut de ce promontoire à 1910 mètres d'altitude, le grand gagnant de la journée, Alejandro Valverde, ne peut s'empêcher de regarder vers l'horizon et d'aiguiser ses prétentions pour la Grande Boucle, même si plane au-dessus de lui une possible suspension pour son implication présumée dans l'Affaire Puerto. En attendant, le voici nouveau leader de l'épreuve au prix d'une belle ascension.Sous le franc soleil provençal, mêlé au mistral, quatre coureurs animaient la course avant l'explication entre les favoris. Partis après 40 kilomètres, Jose Luis Arrieta (AG2R), Ruben Perez (Euskaltel), Frederik Willems (Liquigas) et le Français Christophe Kern (Cofidis) comptaient jusqu'à 8'25" d'avance, passant en tête les principales difficultés de la journée (trois côtes de 4e catégorie et une de 3e). Mais une fois au pied du Ventoux, qui proposait une ascension de 21 kilomètres avec une pente moyenne de 8%, l'écart fondait comme neige au soleil. Après une première offensive des Liquigas Basso et Szmyd, le vainqueur sortant Alejandro Valverde lançait une attaque franche, sans aucune réaction d'Evans qui décidait de ne surveiller que Contador, son principal adversaire pour la victoire finale.Maillot jaune pour 16 secondesLes deux hommes de tête s'entendaient alors pour le final, à savoir la victoire pour Szmyd, la première de sa carrière chez les professionnels, et la tunique jaune pour le vainqueur sortant. Mais à moins de 300 mètres du sommet, le Polonais, victime d'un ennui mécanique, s'arrêtait net avant de reprendre péniblement son élan. Valverde, un peu surpris quelques mètres plus loin, faisait mine de subir le même sort pour laisser revenir son compagnon de fortune et lui offrir la victoire d'étape.Derrière eux, Evans tentait de sauver les meubles mais il franchissait la ligne avec 2'10" de retard. L'Australien lâchait donc la première place pour 16 secondes. De son côté, Contador (8e à 2'13"), qui a semblé en rodage, n'a jamais tenté. Peut-être n'en avait-il pas les moyens ? Réponse dans les prochains jours.