Valverde est de retour

  • A
  • A
Valverde est de retour
Partagez sur :

Absent du Tour de France pour cause de suspension sur le territoire italien, Alejandro Valverde fait son retour lors de la Clasica San Sebastian. Tenant du titre, il devra faire avec la concurrence des frères Schleck, Alberto Contador, Vincenzo Nibali et Cadel Evans.

Absent du Tour de France pour cause de suspension sur le territoire italien, Alejandro Valverde fait son retour lors de la Clasica San Sebastian. Tenant du titre, il devra faire avec la concurrence des frères Schleck, Alberto Contador, Vincenzo Nibali et Cadel Evans.On l'avait quitté le 28 juin dernier, lors de la course en ligne des Championnats d'Espagne dont il a pris la quatrième place. Depuis, Alejandro Valverde n'avait plus fait parler de lui. Persona non grata sur la Grande Boucle en raison de sa suspension effective sur le territoire italien, le coureur espagnol va pouvoir reprendre samedi le cours normal de sa saison à l'occasion de la Clasica San Sebastian, comptant pour le calendrier du Pro Tour, course dont il a remportée la dernière édition.Empêtré dans l'Affaire Puerto, le vaste réseau de dopage sanguin, et mis en cause par le Comité national olympique italien (Coni), Valverde a écopé d'une suspension de deux ans sur el territoire italien. Et comme le parcours du Tour avait programmé une incursion sur le sol transalpin lors de la 16e étape, les chances de voir le Murcian aux côtés de ses coéquipiers de la Caisse d'Epargne étaient nulles. Les frères Schleck et Contador en favorisTroisième en 2007, Valverde avait décroché la victoire sur la Clasica l'an passé, effaçant ainsi un Tour de France décevant. Il y a donc fort à parier que le leader du Pro Tour en 2008 mettra un point d'honneur à signer un deuxième succès consécutif. Impressionnant de maîtrise sur le Tour de Catalogne et sur le Critérium du Dauphiné Libéré, l'Espagnol misera sur cette bonne dynamique pour devancer les frères Schleck, Alberto Contador ou Mikel Astarloza, les autres prétendants à la victoire.Parmi les juges de paix de la course, l'alto de Jaizkibel, situé à 30 kilomètres de l'arrivée, a souvent servi de rampe de lancement vers le Boulevard de San Sebastian. David Moncoutié y avait dynamité la course l'an dernier avant d'être repris par le groupe de favoris réglé au sprint par Valverde. Le coureur de la formation Cofidis, pas vraiment dans le coup sur les routes du Tour, aimerait fortement succéder à Laurent Jalabert, dernier Français à s'être imposé sur la Clasica (2001 et 2002).