Valeureux, mais éliminés

  • A
  • A
Valeureux, mais éliminés
Partagez sur :

L'équipe de France ne participera pas aux quarts de finale du Mondial, ce qui n'est pas une surprise. Pourtant, après le lourd revers concédé face à la Suède, les Bleus ont réalisé une prestation intéressante, samedi lors de leur courte défaite face aux Etats-Unis, lors de la 2e journée du tour de qualification, dans le groupe F (2-3).

L'équipe de France ne participera pas aux quarts de finale du Mondial, ce qui n'est pas une surprise. Pourtant, après le lourd revers concédé face à la Suède, les Bleus ont réalisé une prestation intéressante, samedi lors de leur courte défaite face aux Etats-Unis, lors de la 2e journée du tour de qualification, dans le groupe F (2-3). Jouer les grandes nations et voir... L'objectif du tour de qualification de l'équipe de France était clair. Après le maintien assuré un soir de victoire, et donc de Marseillaise, face à la Biélorussie, l'équipe de Dave Henderson avait clairement affiché son intention d'exister. Le premier match perdu face à la Suède n'a guère plaidé en ce sens. Le deuxième face aux Etats-Unis, en revanche, apportera son lot de précieuses informations. Un duel débuté par un premier but rapide, signé Sacha Treille dès la 6e minute de jeu. Impeccable pour lancer les Tricolores, qui vont tenir le choc durant une petite dizaine de minutes et l'égalisation de Stepan (1-1, 17e). A la fin du premier tiers-temps, les Bleus pouvaient regarder les Américains dans les yeux. La suite sera un peu plus complexe. La faute à un deuxième tiers moins bien négocié, marqué par un but de Stuart (2-1, 22e) puis un autre de Kreider en supériorité numérique (3-1, 26e). Abattus les Bleus ? Pas du tout, comme en témoigne leur réaction dans le troisième tiers-temps. Parfois ballottés, notamment en raison d'engagements systématiquement perdus, les Français vont s'accrocher. Ils vont même presser et toucher le poteau par Meunier (51e), avant de réduire le score en supériorité numérique (2-3, 56e). Un but synonyme d'espoir pour l'équipe de France, qui va presser en fin de rencontre et même sortir Huet pour une ultime supériorité et deux dernières opportunités non concluantes. Les Bleus n'ont cependant pas à rougir de cette défaite. Si elle est synonyme d'élimination de ce championnat du monde, il restera tout de même un dernier rendez-vous, lundi face à la Norvège. Un ultime défi loin d'être inutile.