Valence, la revanche et le podium

  • A
  • A
Valence, la revanche et le podium
Partagez sur :

Le FC Valence se prépare à un derby pas comme les autres, dimanche au Mestalla face à Villarreal dans le cadre de la 31e journée. Trois fois cette saison, les hommes d'Unai Emery se sont cassés les dents sur un Sous-marin jaune insubmersible. Cette fois, la perspective de prendre le large dans l'optique de la course au podium en Liga représente un moteur de plus. Et Villarreal a joué jeudi en Ligue Europa...

Le FC Valence se prépare à un derby pas comme les autres, dimanche au Mestalla face à Villarreal dans le cadre de la 31e journée. Trois fois cette saison, les hommes d'Unai Emery se sont cassés les dents sur un Sous-marin jaune insubmersible. Cette fois, la perspective de prendre le large dans l'optique de la course au podium en Liga représente un moteur de plus. Et Villarreal a joué jeudi en Ligue Europa... Il y a de la revanche dans l'air ! Après deux matches nuls et une défaite cette saison face à Villarreal en Coupe du roi et en Liga, le FC Valence a la ferme intention d'enfin venir à bout de son coriace voisin. Les deux villes ne sont distantes que d'une soixantaine de kilomètres et de trois petits points au classement à l'avantage du club à la chauve-souris. Un faible écart qui donne, au-delà de la frustration nées des rencontres directes, un peu plus encore de piment à une rencontre qui n'en manque pas. "Lors du dernier match, en Coupe, on avait mené mais on n'avait pas su en profiter (ils avaient mené 2-0 avant de perdre 4-2 au match retour). On sait tous que c'est une bonne équipe, voyons si nous pouvons les battre, on jouera à domicile et une victoire nous offrirait une avance considérable pour la 3e place", plaide Joaquin dans les colonnes de Marca. L'avance potentielle trotte dans toutes les têtes et nourrit forcément les ambitions des uns et des autres. Fatigué Villarreal ? Pourtant, à Valence, on ne souhaite pas dire trop fort qu'il s'agirait d'un pas presque décisif vers la troisième place. "On aurait 6 points d'avance et la différence de buts mais ce n'est pas suffisant, cela n'aurait une influence qu'à court terme", explique Cesar, l'expérimenté portier, immédiatement suivi par Aritz Aduriz qui ajoute: "Ce n'est pas une finale car ensuite il restera 7 matches. Malgré tout, on sait que c'est un match très important contre un rival direct." Une importance évidente et surtout une opportunité à saisir face à une équipe de Villarreal engagée en quarts de finale de la Ligue Europa face à Twente. Au fond, ne pas accorder plus d'importance à ce rendez-vous en insistant sur la capacité de rebondir derrière avec encore 7 matches à jouer permet aux joueurs d'aborder le rendez-vous avec une pression moindre. Dans le même esprit, si les deux équipes se connaissent par coeur, Unai Emery avait effectué le court déplacement, histoire de se plonger un peu plus encore dans ce derby. L'entraîneur du club 'Ché' aura forcément noté une donnée importante pour Villarreal: la fatigue ! "Villarreal fait partie des équipes qui peuvent offrir leur meilleur visage, indépendamment du match de jeudi. On sait qu'ils vont donner le maximum", répond toutefois Joaquin qui ne compte apparemment pas bénéficier d'un quelconque avantage lié à la fatigue. Cela ne devrait cependant pas les empêcher de jouer avec une intensité maximale, le rythme le plus élevé possible avec l'envie évidente que le Sous-marin coule enfin.