Valdes, goal violent

  • A
  • A
Valdes, goal violent
@ Maxppp
Partagez sur :

VIDEO - Le gardien du Barça a été l'auteur d'une sortie kamikaze, mardi, à Copenhague.

Lors du match aller, au Camp Nou, le FC Barcelone avait souffert pour venir à bout du FC Copenhague (2-0). Lors du match retour, mardi soir, c'est surtout l'attaquant de Copenhague, Dame N'Doye, qui a souffert... On joue la 11e minute au Parken Stadion lorsque le joueur sénégalais se retrouve à la lutte avec Carles Puyol pour récupérer le ballon à proximité de la surface de réparation. L'avant-centre du club danois, concentré sur le cuir, n'a pas le temps de voir surgir devant lui le gardien du Barça, Victor Valdes. Le choc est terrible.

Regardez les images de cette intervention de Valdes :

Soigné plusieurs minutes au sol, N'Doye a fini par se relever et a même fini la rencontre. On le voit sur certains ralentis, Valdes dévie le ballon du pied droit avant de percuter N'Doye. Mais son engagement inconsidéré, les deux jambes en avant, auraient dû logiquement valoir au minimum un coup franc, au maximum un carton rouge. Mais l'arbitre de la rencontre, M. Christian Balaj, a sifflé un coup franc pour... le Barça ! Il a visiblement jugé que Valdes a d'abord joué le ballon et que son intervention relève davantage de la maladresse que de la méchanceté.

Le souvenir du choc Schumacher-Battiston

Un gardien kamikaze les deux pieds en avant, un joueur qui reste allongé sur le sol... On ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec la fameuse sortie d'Harald Schumacher face à Patrick Battiston en demi-finales de la Coupe du monde 1982. Mais la comparaison s'arrête sans doute là. Le gardien de la RFA, on le sait désormais sous l'influence de substances interdites, avait volontairement percuté le joueur français avec le double objectif d'empêcher le but et de faire mal.

Revoyez les images de l'agression de Schumacher sur Battiston :

Le choc entre Valdes et N'Doye n'a pas été le seul du match. A l'issue de la rencontre, les deux entraîneurs Staale Solbakken et Josep Guardiola ont été très proches d'en venir aux mains. En cause : toujours un gardien, non pas Valdes mais Pinto, son remplaçant. A l'aller, celui-ci s'était rendu coupable d'un coup de sifflet impromptu qui avait stoppé une belle action danoise.

"Je crois que Guardiola ne comprend pas le mauvais humour norvégien, et c'était une mauvaise plaisanterie de ma part de dire combien de matches de quarantaine Pinto devrait avoir, et je le prends sur moi" a reconnu Solbakken. Les deux coaches, qui se sont chauffés sur le bord de touche, ont été séparés par le milieu barcelonais Sergio Busquets. En tirant le FC Copenhague pour cette phase de poules, le Barça ne s'attendait sans doute pas à une double confrontation aussi mouvementée...

Regardez les images de l'altercation entre Solbakken et Guardiola :