Valbuena se fait tout petit

  • A
  • A
Valbuena se fait tout petit
Partagez sur :

Alors qu'il passe le plus clair de son temps à cirer le banc de touche depuis quelques semaines, Mathieu Valbuena a propulsé ses coéquipiers vers les huitièmes de finale de la Ligue des champions, mardi, à Dortmund (3-2), en inscrivant le but de la qualification. D'ordinaire assez loquace, notamment à l'issue d'une victoire de prestige, le lutin phocéen a esquivé la zone mixte et les réactions d'après-match. Une manière de montrer son mécontentement ?

Alors qu'il passe le plus clair de son temps à cirer le banc de touche depuis quelques semaines, Mathieu Valbuena a propulsé ses coéquipiers vers les huitièmes de finale de la Ligue des champions, mardi, à Dortmund (3-2), en inscrivant le but de la qualification. D'ordinaire assez loquace, notamment à l'issue d'une victoire de prestige, le lutin phocéen a esquivé la zone mixte et les réactions d'après-match. Une manière de montrer son mécontentement ? Le sourire de façade, Mathieu Valbuena ne connaît pas, ou plus... Habituellement très ouvert et disponible pour les médias en conférence de presse, le milieu de terrain marseillais a zappé la zone mixte à l'issue de la sixième et dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions et de ce succès de prestige glané sur la pelouse du Borussia Dortmund (3-2), se contentant de quelques mots accordés à Canal + sitôt le match terminé. "On a eu des coui... ! Ce soir, en étant mené 2 à 0 ça s'annonçait compliqué. Ce but avant la mi-temps de Loïc (Rémy, ndlr) nous a reboosté et on savait ensuite qu'on allait avoir des opportunités. Il faut vraiment féliciter tout le groupe, c'est énorme ce qu'on a fait ce soir". Mais comment ne pas déceler dans ces propos une certaine retenue de la part d'un joueur habituellement plus bavard ? Alors que le costume de héros d'un soir allait de nouveau lui être offert sur un plateau, grâce à ce but de haut calibre inscrit en toute fin de match, le lutin marseillais a préféré filer directement dans le bus sans prendre le temps de revenir sur son nouvel exploit personnel devant les journalistes. Et pour cause, depuis quelques semaines, celui qui endossait la saison passée un rôle de titulaire indiscutable au sein même du collectif olympien, est rétrogradé sur le banc des remplaçants, Didier Deschamps lui préférant un Morgan Amalfitano en pleine possession de ses moyens et/ou Lucho Gonzalez. Labrune: "Je peux comprendre la déception actuelle de Mathieu" Un nouveau statut que l'international français semble avoir bien du mal à avaler. Relégué sur le banc de touche lors des trois dernières journées de championnat, notamment face au Paris-Saint Germain (3-0), lors du Clasico tant attendu au cours duquel Valbuena n'aura même pas fait son entrée en jeu, l'ancien chouchou du Vélodrome a également perdu, au moins provisoirement, sa place en équipe de France, Laurent Blanc ayant décidé de ne pas le retenir dans le groupe lors des derniers rendez-vous en Bleu. Une double peine qui a plongé le lutin marseillais entre doutes et incertitudes. "Je peux comprendre la déception actuelle de Mathieu. C'est un affectif et il a des objectifs personnels importants. Samedi, je vais parler avec lui", a commenté Vincent Labrune dans les colonnes de L'Equipe. Le président de l'OM n'a pas tardé à entrevoir un malaise chez son poulain. "Je me suis entretenu dans l'après-midi avec Christophe Hutteau, son agent, pendant presque une heure. Mathieu est un joueur important pour l'OM. Pour moi, il n'y a pas de sujet, ni pour Didier avec qui j'ai parlé trois fois dans la journée. L'été dernier, nous étions si mal financièrement que si un joueur était venu me voir avec une super offre, j'aurais pu l'entendre. Là, le sportif prend le pas sur le financier". Reste à savoir si Valbuena sera séduit par le discours de ses dirigeants à qui il ne semble plus accorder une réelle confiance depuis son changement de statut et sa relégation sur le banc des remplaçants. Alors boudera, boudera plus ? Affaire à suivre...