Val Gardena: Walchho devant !

  • A
  • A
Val Gardena: Walchho devant !
Partagez sur :

Vainqueur de la descente de Lake Louise il y a trois semaines, Michael Walchhofer a frappé un grand coup sur le Coupe du monde, vendredi, en remportant haut la main le Super G de Val Gardena devant un Stephan Keppler et un Erik Guay que l'on n'attendait pas à pareille fête. Aksel Lund Svindal et Mario Scheiber étant eux passés au travers, l'Autrichien s'empare ainsi des commandes de la course au gros globe.

Vainqueur de la descente de Lake Louise il y a trois semaines, Michael Walchhofer a frappé un grand coup sur le Coupe du monde, vendredi, en remportant haut la main le Super G de Val Gardena devant un Stephan Keppler et un Erik Guay que l'on n'attendait pas à pareille fête. Aksel Lund Svindal et Mario Scheiber étant eux passés au travers, l'Autrichien s'empare ainsi des commandes de la course au gros globe. Val Gardena, c'est un peu son jardin. Ces neuf dernières années, Michael Walchhofer y a signé neuf podiums, dont quatre victoires, la dernière en date ce vendredi sur le premier Super G européen de la saison. Une discipline qui lui avait déjà réussi sur la Saslong en 2004. Plus à l'aise dans l'exercice de la descente, ce féru de vitesse a ainsi écrit la troisième ligne de son palmarès en Super G, la 17e tous chapitres confondus. Avec tant de marge que le bonus qui s'en est suivi apparaît tout simplement légitime. Premier bénéficiaire de la sortie de piste d'un Mario Scheiber touché au genou et diminué, ainsi que de la lourde chute d'un Aksel Lund Svindal qui régnait jusqu'alors sur la Coupe du monde, l'Autrichien a en effet hérité du trône au bas de la pente transalpine. Le voici désormais leader de la course au gros globe de cristal, avec à ses trousses un Benjamin Raich qui ce vendredi a dû se contenter d'une place au pied du podium. Derrière deux skieurs pour le moins inattendus... Auteur d'un début d'exercice très moyen, le Canadien Erik Guay - 29e et 16e des deux premiers Super G de la saison à Beaver Creek et Lake Louise - est enfin sorti de sa réserve pour grimper sur la troisième marche, à 81 centièmes du lauréat du jour et seulement 14 centièmes de la surprise du chef: Stephan Keppler. Longtemps l'Allemand a tenu la corde, laissant ainsi augurer un premier succès germanique en Super G depuis le triomphe de Markus Wasmeier à Lake Louise en 1991. Seulement Michael Walchhofer, flanqué du dossard 21, ne l'a pas entendu de cette oreille. Malgré des conditions de course nettement plus difficiles après le passage du Suisse Tobias Gruenenfelder, le vainqueur du tout premier Super G de la saison, en 17e position, "Walchho" a su dompter la piste glacée et rapide de Val Gardena avec une aisance rare, tirant pleinement profit de son grand gabarit (1,92m, 97 kg) - un atout non négligeable dans pareilles conditions. Un peu moins imposant physiquement, Adrien Théaux n'en a pas démérité pour autant. En dépit d'une prise d'appuis et de vitesse catastrophique, le skieur de Val Thorens, étincelant à Beaver Creek il y a deux semaines, a pris une anecdotique mais encourageante 12e place au prix d'une descente agressive et néanmoins maîtrisée. Il y avait sans doute mieux à faire aujourd'hui mais la vitesse française a manifestement les moyens de s'illustrer cette saison.