Val d'Isère: Vonn en démonstration

  • A
  • A
Val d'Isère: Vonn en démonstration
Partagez sur :

Le duel attendu sur l'Oreiller-Killy a tourné court ce samedi, à Val d'Isère, où Lindsey Vonn a écrasé de sa classe la concurrence pour s'adjuger sa première descente de la saison, mais surtout reléguer sa grande rivale Maria Riesch à plus de deux secondes. Et Vonn de confirmer ses sensations sur une piste, où elle s'impose pour la 6e fois. Ingrid Jacquemod, première Française, se classe 5e.

Le duel attendu sur l'Oreiller-Killy a tourné court ce samedi, à Val d'Isère, où Lindsey Vonn a écrasé de sa classe la concurrence pour s'adjuger sa première descente de la saison, mais surtout reléguer sa grande rivale Maria Riesch à plus de deux secondes. Et Vonn de confirmer ses sensations sur une piste, où elle s'impose pour la 6e fois. Ingrid Jacquemod, première Française, se classe 5e. Impressionnante de facilité, Lindsey Vonn a signé samedi sa première victoire de la saison en descente à Val d'Isère. Le duel attendu avec sa grande rivale Maria Riesch, qui restait pourtant sur deux succès à Lake Louise à chaque fois devant Vonn, a tourné court, l'Allemande échouant de manière assez inexplicable, si ce n'est l'hypothèse d'un problème matériel sur cette neige fraiche, à une 24e place indigne de son statut, reléguée à 2"28 de l'Américaine. Vonn loin devant et un doublé suisse, qui complète le podium avec Nadja Kamer (+0"68) devant Lara Gut (+0"80). Cette dernière, qui remonte sur la boîte après une dernière saison gâchée par les blessures, répond à sa Fédération, qui venait de la sanctionner pour avoir critiquer l'encadrement de l'équipe nationale - suspendue pour les courses de Semmering fin décembre... La première Française est Ingrid Jacquemod, 5e à 1"19 à égalité avec l'Italienne Johanna Schnarf. Moins de réussite pour Marie Marchand-Arvier, qui n'émarge qu'à la 25e place (+2"31), ou encore Marion Rolland, 33e (+2"72) derrière Aurélie Revillet (+2"60). Jacquemod abonnée à la 5e Pour Vonn, la skieuse de Saint-Paul dans le Minnesota, Val d'Isère ressemble de plus en plus à une seconde maison. Et pour cause puisque cette 19e victoire en descente (la 35e toutes spécialités confondues) de l'Américaine sur le circuit est aussi la sixième à Val d'Isère ! Avec quatre succès en Coupe du monde (trois descentes et un super-combiné en Coupe du monde) et deux titres de Championne du monde (descente et Super-G) décrochés dans la station française, Vonn y a maintenant plus que ses marques. Une piste Oreiller-Killy qui n'a plus le moindre secret pour elle, où la blonde américaine peut même s'autoriser une grossière faute de trajectoire sur le haut du tracé sans pour autant entamer cette incroyable impression de stabilité, sereine et décontractée. Et Vonn de refaire du même coup une bonne partie de son retard au classement général sur Riesch, qui ne la devance plus que de 52 points (533 contre 481), en même temps qu'elle s'empare en revanche du leadership en descente. Pour la skieuse de Vail, plus que de rivalité avec Riesch, il s'agissait de prendre une revanche sur elle-même. "Je n'étais pas trop loin à Lake Louise, mais j'étais pas venue là-bas pour terminer deuxième", a-t-elle dit en avouant n'avoir pas vraiment cru à sa victoire pendant la course à Val d'Isère. "J'ai fait une grosse faute au début et j'étais convaincue à ce moment-là que c'était fichu. Mais je ne suis pas du genre à renoncer et j'ai tout donné ensuite. Mais ce fut quand même une grosse surprise pour moi d'être sur le podium", a-t-elle ajouté. Côté français, Ingrid Jacquemod a frisé ce podium qu'elle attend toujours devant son public et sa famille, cantonnée à une nouvelle 5e place,... la troisième de sa carrière ! Le reste de la colonie tricolore ne peut pas en dire autant: si la jeune Margot Ballet n'a pas grand-chose à se reprocher (17e), la déception est de taille pour Marie Marchand-Arvier (25e), Aurélie Révillet (32e) et Marion Rolland (33e). Pour "MMA", le Super-combiné, programmé dimanche, prend dès lors d'une importance toute particulière.