USF1 doit renoncer

  • A
  • A
USF1 doit renoncer
@ à gauche
Partagez sur :

F1 - L'écurie américaine ne sera pas au départ de la saison 2010, peut-être en 2011.

F1 - L'écurie américaine ne sera pas au départ de la saison 2010, peut-être en 2011. Des quatre écuries choisis par la FIA pour rafraîchir les grilles de la F1 en 2010, trois au mieux feront leurs débuts cette saison. USF1, la première écurie américaine depuis 40 ans comme elle se présentait elle-même, n'a pas réussi à boucler son budget en vue de la saison à venir, faute d'avoir trouvé un accord de dernière minute avec feu Campos ou Stefan GP. Résultat, USF1 ne sera pas sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn le 14 mars prochain. Ni sur aucun autre circuit en 2010... Depuis mardi, le travail a été interrompu au siège de l'écurie à Charlotte. Mais Ken Anderson, le patron de l'équipe américaine qui s'est lancé dans l'aventure en compagnie de Peter Windsor, ne désespère pas de voir son équipe intégrer les paddocks en 2011. "Nous avons demandé à la FIA de nous bloquer une place pour 2011, a-t-il avoué dans les colonnes d'Autosport. Je ne peux pas vraiment en dire plus parce que ça devait rester confidentiel même si l'information a fuité. Nous attendons une réponse de la FIA avec qui nous discutons actuellement. Résultat, nos employés n'ont rien à faire donc on leur a dit d'arrêter de travailler jusqu'à la décision de la FIA." Stefan GP prêt à prendre la place ? A moins de deux semaines du coup d'envoi de la saison, la FIA ne réservera pas sa réponse éternellement. Et Zoran Stefanovic, à la tête de Stefan GP, est plus que jamais à l'affût. En obtenant le droit à jouir des travaux de développement effectués par Toyota en vue de la saison 2010 avant que l'écurie nippone ne se retire du circuit mais aussi de son moteur, l'écurie serbe, entrée dans la course tardivement, est rapidement devenue crédible, au point que le Japonais Kazuki Nakajima et le Canadien Jacques Villeneuve, vieille connaissance de la F1, seraient prêts à s'engager dans l'aventure. Reste à savoir si cet ovni dans le monde de la fin obtiendrait l'aval à l'unanimité des autres écuries du plateau, notamment de Virgin et Lotus, les deux nouvelles entités les plus avancées mais qui se battront en fond de grille, eux aussi motorisées par Toyota... Si USF1 a renoncé à se présenter sur la grille de départ cette saison, l'écurie espagnole Campos Meta, qu'on se doit désormais d'appeler Hispania Racing F1 Team, tiendra sa place dans le peloton en 2010. La monoplace de cette nouvelle équipe, dessinée sous le contrôle du Roumain Colin Kolles, qui a déjà oeuvré au sein de Jordan, Midland, Spyker et Force India, sera ainsi présentée jeudi en présence de son propriétaire José Ramon Carabante, qui a repris le contrôle de l'écurie en janvier, et de ses pilotes titulaires, le Brésilien Bruno Senna et l'Indien Karun Chandhok, dont l'arrivée a été confirmée mardi.