United la joue petit bras

  • A
  • A
United la joue petit bras
Partagez sur :

En déplacement sur la pelouse de Tottenham, ce dimanche lors de la 23e journée de Premier League, Manchester United a conservé son invincibilité sans rien montrer (0-0). Seul le manque de réussite des joueurs de Harry Redknapp a permis aux Red Devils de reprendre aux Citizens la tête du championnat, avec une meilleure différence de buts et deux matches en moins.

En déplacement sur la pelouse de Tottenham, ce dimanche lors de la 23e journée de Premier League, Manchester United a conservé son invincibilité sans rien montrer (0-0). Seul le manque de réussite des joueurs de Harry Redknapp a permis aux Red Devils de reprendre aux Citizens la tête du championnat, avec une meilleure différence de buts et deux matches en moins. Le paradoxe de Manchester United s'est encore vérifié. Très brouillons dans la construction, au point de laisser leur adversaire faire le jeu pour procéder en contres, les Red Devils ont malgré tout conservé leur invincibilité contre Tottenham (0-0), ce dimanche, lors de la 23e journée de Premier League. Un résultat qui n'est pas pour leur déplaire puisque les joueurs d'Alex Ferguson reprennent à leur voisin Manchester City la tête du championnat, avec le même nombre de points mais une meilleure différence de buts et deux matches en moins. Les Mancuniens n'ont pas vraiment de quoi être fiers de ce qu'ils ont montré à White Hart Lane. La deuxième période, nettement moins intense que la première, ils l'ont passée en grande partie dans leur moitié de terrain, à attendre que les Hotspurs leur laissent une faille dans laquelle s'infiltrer. Malheureusement pour eux, les partenaires de Williams Gallas sont restés solides jusqu'au bout. Ce qui ne les avance pas des masses puisqu'au classement, ils laissent Chelsea, vainqueur la veille de Blackburn (2-0), les doubler à la quatrième place. Pour le titre, donc, Tottenham n'a plus grand-chose à espérer avec huit points de retard sur United. Pour la Ligue des champions, c'est une autre histoire qui, si les joueurs de Harry Redknapp conservent l'allant qu'ils ont affiché cet après-midi, pourrait bien se terminer. Car les Londoniens ont simplement manqué de réussite dans le dernier geste pour l'emporter. Ainsi les occasions ont-elles surtout été en leur faveur, le raté de Crouch sur un centre de Hutton (9e) et la tête hors cadre de Van der Vaart, plus prompt que Vidic (43e), ayant fait oublier le tir croisé de Rooney en tout début de match (2e). Au retour des vestiaires, la domination des Hotspurs s'est encore plus accentuée. Si Rooney a tenté sa chance de vingt-cinq mètres, sans trop inquiéter Gomes (52e), Van der Vaart a loupé de peu de délivrer les siens d'une frappe enroulée qui a effleuré la lucarne droite de Van der Sar (81e). Manchester, il est vrai réduit à dix après l'exclusion mérité de Rafael (74e), s'est alors contenté de (bien) défendre, Gallas à la lutte avec Vidic ne parvenant pas à cadrer sa tête dans le temps additionnel (90e). Dommage pour Tottenham, qui aurait vraiment mérité mieux. Mais United, avec qui Giggs fêtait son 600e match, n'est pas leader par hasard. N'en déplaise aux amoureux du beau jeu.