Une victoire pour rien pour Lyon

  • A
  • A
Une victoire pour rien pour Lyon
Partagez sur :

FOOTBALL - Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Lyon doit se contenter de la deuxième place de son groupe malgré sa large victoire face à Debrecen (4-0).

Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Lyon doit se contenter de la deuxième place de son groupe malgré sa large victoire face à Debrecen (4-0).Comme Bordeaux, l'Olympique Lyonnais a longtemps cru pouvoir terminer la phase de poules de la Ligue des Champions en tête de son groupe, ce qui lui permettait d'affronter le deuxième d'un autre groupe en huitièmes de finale et d'avoir l'avantage de disputer le match retour à domicile. Mais contrairement aux Girondins, les hommes de Claude Puel doivent se contenter de la deuxième place malgré leur large succès obtenu mercredi soir à Gerland face à Debrecen (4-0). Car, dans le même temps, la Fiorentina a arraché la victoire sur la pelouse de Liverpool (2-1), grâce à l'inévitable Alberto Gilardino. Battus à Lille dimanche soir (3-4), les Gones avaient à coeur de renouer avec les trois points, après un mois de novembre particulièrement difficile au cours duquel ils ont disputé six matches toutes compétitions confondues sans obtenir le moindre succès (quatre nuls, deux défaites). Mais malgré leur volonté de monopoliser le ballon, les Rhodaniens peinent à se montrer véritablement dangereux dans les premières minutes. A l'inverse, les joueurs d'Andras Herczeg profitent de la moindre opportunité et il faut une belle parade d'Hugo Lloris pour détourner un coup franc lointain de Czvitkovics (15e).Lyon-Bordeaux dimancheAlors que les premiers sifflets se font entendre dans les travées de Gerland en réponse au triste spectacle proposé, Michel Bastos frappe en force un coup franc lointain que Pantic ne peut que repousser. Jean II Makoun a bien suivi et pousse le cuir au fond des filets mais le but est logiquement refusé pour une position de hors-jeu du Camerounais (21e). Ce n'est que partie remise pour les hommes de Claude Puel. Sidney Govou récupère dans l'axe du terrain et accélère avant de frapper de 25 mètres. Le gardien hongrois ne peut que ralentir la course du ballon, poussé au fond des filets par Bafétimbi Gomis, opportuniste sur ce coup (1-0, 25e).Juste avant le repos, Bastos parvient à contrôler sur la gauche de la surface un coup franc manqué de Miralem Pjanic et double la mise d'un tir croisé (2-0, 45e). Les deux joueurs sont également impliqués sur le troisième but lyonnais inscrit au retour des vestiaires. Cette fois, c'est le Brésilien qui centre pour le Bosnien à la conclusion au second poteau (3-0, 59e). Aly Cissokho clôture la marque d'une belle frappe de l'entrée de la surface (4-0, 77e), signant pour l'occasion sa première réalisation sous le maillot de l'OL. Un succès acquis avec la manière par Lyon qui doit se contenter de la deuxième place de sa poule mais s'est rassuré avant le choc au sommet de la Ligue 1 prévu dimanche face à Bordeaux.