Une tutelle pour Domenech ?

  • A
  • A
Une tutelle pour Domenech ?
Partagez sur :

FOOTBALL - Le foot pro souhaite placé Raymond Domenech sous la tutelle d'un manager général et d'un directeur sportif.

Alors que Jean-Michel Aulas avait lancé l'idée sur les ondes d'Europe 1, le foot pro a repris la proposition à son compte et souhaite placer Raymond Domenech sous la tutelle d'un manager général et d'un directeur sportif.Jean-Michel Aulas va pouvoir se vanter d'avoir eu encore un coup d'avance. L'idée lancée sur les ondes d'Europe 1 par le président de l'Olympique Lyonnais de nommer un nouveau patron à la tête des Bleus, un manager qui soit un élément de "dynamisation" au sein de l'équipe de France mais aussi "quelqu'un de charismatique" qui puisse "protéger" Raymond Domenech, ne serait pas restée lettre morte. Celle-ci aurait ainsi été reprise à son compte par le foot pro qui entend, à en croire le magazine France Football, proposer la mise sous tutelle du sélectionneur national, confirmé dans ses fonctions vendredi par le Conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF).Jeudi dernier, à la veille dudit Conseil fédéral, une réunion extraordinaire aurait ainsi regroupée, à Paris, Frédéric Thiriez, le président de la LFP, Jacques Rousselot, le président de Nancy, Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, et Jean-Pierre Louvel, le président du Havre et de l'Union nationale des clubs professionnels (UCPF). Tous se seraient mis d'accord sur la nécessité d'adjoindre au sélectionneur les services d'un manager général, qui pourrait être Gervais Martel, le président de Lens, et d'un directeur sportif, qui serait Gérard Houllier, déjà directeur technique national de la FFF. Décision fin janvierUne solution en réponse aux maux qui touchent cette équipe de France déjà exprimés par Jacques Rousselot. "Il va falloir recadrer les choses et donner un peu plus de management à cette équipe de France de façon à ce que le sélectionneur ne soit pas un électron libre", déclarait le dirigeant lorrain la semaine dernière. "Moi, je souhaite que l'équipe de France gagne avec un manager et un homme qui ait les vertus que la France attend : qu'on arrête la provocation, qu'on arrête de faire tout un tas d'entre-jambes qui ne sont pas en adéquation avec le football, en tout cas avec la moralité et l'éthique du football."Reste à savoir comment sera accueillie cette proposition, qui filtrera via le Club France 2010, organe de réflexion cher au président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, qui l'a remis au goût du jour après l'échec de l'Euro 2008. Certains ont déjà confié leur scepticisme, arguant que Raymond Domenech était un grand garçon. "C'est le conseil fédéral qui tranchera le moment venu", rappelait Jean-Pierre Escalettes vendredi dernier. Le prochain conseil est programmé le 29 janvier à Paris. Le temps pour les uns et les autres de défendre ou de dénoncer cette proposition. Mais aussi pour avancer d'autres pistes de réflexion...