Une Roma renversante !

  • A
  • A
Une Roma renversante !
Partagez sur :

Menée de deux buts à la pause par le Bayern Munich, mardi au Stadio Olimpico lors de la 5e journée de la Ligue des champions, la Roma est parvenue à inverser la tendance et à s'imposer (3-2). Les Giallorossi sont du coup quasiment assurés d'accompagner les Bavarois en huitièmes de finale. A noter que Franck Ribéry était titulaire pour la première fois depuis deux mois.

Menée de deux buts à la pause par le Bayern Munich, mardi au Stadio Olimpico lors de la 5e journée de la Ligue des champions, la Roma est parvenue à inverser la tendance et à s'imposer (3-2). Les Giallorossi sont du coup quasiment assurés d'accompagner les Bavarois en huitièmes de finale. A noter que Franck Ribéry était titulaire pour la première fois depuis deux mois. Déjà assuré d'être présent en huitièmes de finale de la Ligue des champions, le Bayern Munich a bien cru tenir, mardi au Stadio Olimpico de Rome, son cinquième succès consécutif en autant de matches disputés dans cette phase de poules. Mais, alors qu'ils menaient 2 à 0 à la pause face à l'AS Rome, le score final du match aller à l'Allianz-Arena, les Bavarois ont plié en fin de match (2-3). Une très bonne opération pour le club de la Louve qui a quasiment validé son billet pour le tour suivant, malgré la victoire de Bâle face à Cluj (1-0). Auteur d'un joli but et d'une passe décisive ce week-end en Serie A face à l'Udinese (2-0), Jérémy Ménez était de nouveau titulaire au sein des rangs giallorossi, tout comme Philippe Mexès. Du côté Munichois, Franck Ribéry retrouvait lui aussi une place dans le onze de départ pour la première fois depuis le 21 septembre dernier et une blessure à la cheville contractée face à Hoffenheim (2-1). Revenu depuis dix jours, l'international tricolore avait jusqu'à présent dû se contenter de bouts de matches. Kaiser Franck est d'ailleurs à l'origine de l'ouverture du score allemande. Servi dans la surface côté droit, le Boulonnais alerte Mario Gomez côté opposé d'une très belle passe "à l'aveugle" et l'ancien attaquant de Stuttgart se jette pour tromper Julio Sergio en taclant (0-1, 33e). A peine cinq minutes plus tard, Thomas Müller profite d'un ballon perdu par la défense romaine à l'entrée de la surface pour trouver une nouvelle fois Gomez dans la profondeur. Ce dernier double la mise d'une frappe croisée du droit (0-2, 38e), inscrivant du coup son sixième but en cinq matches de Ligue des champions cette saison. Ménez sonne la révolte Sonnés, les hommes de Claudio Ranieri peinent à réagir, jusqu'à cette accélération foudroyante de Jérémy Ménez en début de seconde période. A la suite d'un dégagement de la tête de Mexès, le jeune international français hérite du cuir sur le côté droit dans son propre camp. Il remonte tout le terrain, élimine Martin Demichelis d'un grand pont et centre à ras de terre pour Marco Borriello, qui glisse après son contrôle mais parvient tout de même à tromper le jeune gardien Thomas Kraft, 22 ans, titulaire pour la première fois de sa carrière dans le but du Bayern (1-2, 48e). Libérés, les Giallorossi maintiennent la pression et il faut un double exploit de Kraft pour empêcher Simplicio, puis De Rossi de marquer (60e). Auteur d'une rentrée plutôt réussie, Ribéry sort à l'entame du dernier quart d'heure sans oublier de taper dans la main de son entraîneur Louis Van Gaal, malgré l'échange houleux de ces derniers jours entre les deux hommes par presse interposée (voir: Ribéry "très déçu" par Van Gaal). Ls Romains insistent et égalisent à la suite d'un bon jeu en triangle entre Mirko Vucinic, John Arne Riise et Daniele De Rossi (2-2, 80e). Aux abois, la défense bavaroise, inquiétante depuis le début de la saison, va craquer une troisième fois. Lancé dans la profondeur, Borriello est fauché par Kraft. L'arbitre indique logiquement le point de penalty. Entré en jeu quelques instants plus tôt, Francesco Totti donne la victoire aux siens (3-2, 83e). La Louve revient ainsi à trois points du Bayern et devra seulement éviter la défaite dans quinze jours à Cluj pour se qualifier pour les huitièmes de finale.