Une (riche) vie de footballeur

  • A
  • A
Une (riche) vie de footballeur
@ Montage Reuters/Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - L'Equipe détaille jeudi le train de vie des footballeurs de l'élite. Morceaux choisis.

L'âge d'or des footballeurs français, champions du monde et champions d'Europe à la fin du siècle dernier, semble être passé. Mais les joueurs de Ligue 1 vivent encore très bien, voire très très bien pour les connus et les mieux rémunérés d'entre eux. Dans son édition de jeudi, L'Equipe livre quelques clés sur leur train de vie, entre salaires mensuels, primes diverses et petits caprices.

Un salaire moyen de 45.000 euros. Quand le salaire moyen d'un travailleur français s'élève à 2.753 euros brut par mois, celui d'un footballeur reste 16 fois plus important et atteint un peu plus de 45.000 euros mensuels. Ce chiffre cache d'importantes disparités entre les stars du championnat, qui émargent à 400.000 euros par mois, et les joueurs qui signent leur premier contrat pro sur une base de 3.000 euros par mois. Ces chiffres ne prennent pas en compte les primes de match qui, là aussi, varient entre 10.000 euros et... 200 euros pour Arles-Avignon, lanterne rouge de la L1.

Des avantages en nature. Conscients du rayonnement des footballeurs chez leur cœur de cible, les jeunes, certaines marques n'hésitent pas à mettre le paquet pour s'attirer les bonnes grâces des meilleurs joueurs. Cela peut se présenter sous la forme d'un contrat publicitaire en bonne et due forme ou de cadeaux offerts en échange d'une participation à une opération marketing. L'Equipe indique qu'il arrive que SFR ou Orange offrent des mobiles et des forfaits de 15 heures par mois à certains joueurs...

Un iPad offert par Mercedes. Pour les marques de luxe, les joueurs de foot constituent un vivier d'acheteurs potentiels. Afin de séduire cette clientèle adepte des belles mécaniques, Mercedes a offert en fin de saison dernière aux joueurs de Lyon, Marseille et Paris, un iPad dont la page d'ouverture vantait les mérites de la dernière née de la marque allemande. L'Equipe révèle que certains ont mordu à l'hameçon et ont investi dans cette Mercedes SLS AMG dont le montant s'élève à plus de 200.000 euros.

Des boutiques de luxe privatisées. Comme les grandes stars de la musique ou du cinéma, les joueurs de foot ont certains passe-droit, comme celui, par exemple, de pouvoir faire leur séance shopping en toute quiétude. L'Equipe souligne qu'il n'est pas rare que certains joueurs demandent à faire fermer certaines boutiques, notamment celles des marques de luxe les plus prisées, comme Dolce & Gabbana. Dans ces cas-là, le panier, rempli en toute tranquillité, peut atteindre jusqu'à 15.000 euros...

Des conciergeries privées. Habitués à être chouchoutés en toutes circonstances, les footballeurs font désormais de plus en plus souvent appel à des conciergeries de luxe privées. Leur but ? Répondre aux attentes de leurs célèbres clients partout et à tout moment. Interrogé par L'Equipe, Benjamin Guiborel, patron d'une de ces conciergeries, Ultimate Player, précise : "on leur fournit un avion privé, le dernier téléphone à la mode à leur hôtel s'ils le veulent. (...) On peut régler des problèmes administratifs, de visa, leur trouver un plombier en urgence, un sapin de Noël..." Mais toutes les demandes ne peuvent être satisfaites. "On a des limites qui sont celles de la loi", souligne Benjamin Guiborel. "On ne répond pas aux demandes pour des call-girls ou des substances illicites, par exemple."