Une Red Bull nouvelle saveur

  • A
  • A
Une Red Bull nouvelle saveur
@ Reuters
Partagez sur :

F1 – La nouvelle monoplace Red Bull a été dévoilée mardi, à Valence, en Espagne.

Un nez plus haut, un aileron arrière désormais sans double diffuseur, règlement oblige, la nouvelle Red Bull, la RB7, présentée lundi, diffère en quelques points de sa devancière, la RB6.

Les dirigeants de l'écurie espèrent néanmoins que cette nouvelle recette aura autant que succès que la précédente. L'an dernier, Red Bull avait assommé la concurrence en décrochant les deux titres, constructeurs et pilotes, avec Sebastian Vettel. "Cette année (2011) n'est différente d'aucune autre", a expliqué Christian Horner, le boss de l'équipe, lors de la présentation officielle.

"Si nous n'avions gagné aucun titre l'an passé, il n'y aurait pas ce genre d'attente, ni la pression qui va avec. Mais nous avons réussi cela, dans un délai très court." Reconduit en 2011, le duo de pilotes Sebastian Vettel - Mark Webber avait dominé la saison 2010, décrochant 15 des 19 pole positions et remportant 9 des 19 courses.

Désormais en position de force dans le paddock, l'écurie autrichienne aborde la prochaine saison avec une belle dose de sérénité - "de la confiance, pas de l'arrogance", selon Horner - et même un peu de détachement, comme le montre ce clip sur les différentes étapes de la construction d'une F1, pastichant les nouvelles d'actualité diffusées autrefois dans les cinémas.

Regardez ce clip montrant la construction d'une F1 de A à Z :

Malgré la réussite de l'an passé, Christian Horner ne s'enflamme pas. "La saison à venir, avec ses 20 courses, sera la plus longue de l'histoire de la F1. Ce sera un challenge. Les performances des différentes équipes vont évoluer selon les circuits. Mais je suis confiant que, sur l'ensemble de la saison, nous avons tout ce qu'il nous faut", a lancé Horner, optimiste. En attendant le premier Grand Prix, au Bahreïn, le 13 mars, les premiers éléments de réponse interviendront très bientôt avec le début des essais hivernaux.