Une razzia sans précédent

  • A
  • A
Une razzia sans précédent
@ Reuters
Partagez sur :

NATATION - Avec 21 médailles, la France est la meilleure nation des championnats d'Europe.

NATATION - Avec 21 médailles, la France est la meilleure nation des championnats d'Europe. Une semaine toute bleue. L'équipe de France a connu une semaine quasi idyllique pour ces Championnats d'Europe de Budapest, avec pas moins de 21 médailles, dont huit en or. Un record qui leur permet d'être la meilleure nation du continent, devant la Russie. "Je suis lucide par rapport au potentiel de médailles. Il ne faut pas tomber dans l'euphorie. Il s'agit d'un rendez-vous européen", préfère toutefois relativiser le Directeur Technique National, Christian Donzé. Un résultat dû principalement à l'équipe masculine puisque seules Mélanie Henique et Ophélie-Cyrielle Etienne sont montées sur un podium individuel. "On est sorti d'une ère «Laure Manaudou», une ère qui a été salvatrice. Aujourd'hui, on a une génération de jeunes nageuses mais il faut encore progresser", explique le DTN. Dans le bassin hongrois, on a donc vu une nouvelle génération de nageurs émerger, avec en figure de proue, Yannick Agnel. A 18 ans, le Niçois rapporte trois médailles, dont le titre sur 400m. Lacourt sort du chapeau Autre révélation de la compétition, Camille Lacourt. Avec ses trois titres, sur 50m dos, 100m dos et 4x100m 4 nages, le dossiste a également signé le premier record d'Europe "post-combinaison" sur 100m dos, tout en conquérant le coeur de nombreuses supportrices. Dans son sillage, il entraîne le club de Marseille, représenté par Frédérick Bousquet (29 ans), sacré sur 50m libre, Gilot (26 ans), bronzé sur 50m libre et William Meynard (23 ans), 3e sur 100 m libre. Des athlètes "qui avaient déjà un parcours, un passé et qui ont dû attendre", pour leur coach, Romain Barnier. Enfin, il y a les vieux routards, ceux sur qui l'équipe de France peut toujours compter. Au premier rang d'entre eux, Alain Bernard, laborieux sur 4x100m libre, mais finalement royalement titré sur 100m libre. Enfin, Hugues Duboscq, spécialiste de la brasse, rapporte toujours une ou deux breloques dans ses bagages. En plus de l'or sur 4x100m 4 nages, avec l'argent sur 100m et le bronze sur 200m, le Havrais fait grimper son capitale à 12 médailles individuelles en compétition internationale.