Une Pro A au rabais ?

  • A
  • A
Une Pro A au rabais ?
Partagez sur :

Avec la fin annoncée du lock-out de la NBA, la Pro A s'apprête à perdre quelques-uns de ses plus beaux fleurons médiatiques puisque Tony Parker, Nicolas Batum et autres Ronny Turiaf devraient quitter très rapidement le championnat de France. "On est très heureux de les avoir eus. Ils ont amélioré la visibilité de la Pro A", se satisfait tout de même le président de la LNB Alain Béral.

Avec la fin annoncée du lock-out de la NBA, la Pro A s'apprête à perdre quelques-uns de ses plus beaux fleurons médiatiques puisque Tony Parker, Nicolas Batum et autres Ronny Turiaf devraient quitter très rapidement le championnat de France. "On est très heureux de les avoir eus. Ils ont amélioré la visibilité de la Pro A", se satisfait tout de même le président de la LNB Alain Béral. Le match des étoiles de la Pro A aura bien lieu, le 29 décembre prochain. Mais pas avec toutes ses stars. La possible annulation de la saison NBA avait en effet laissé entrevoir la possibilité d'une présence à Bercy des pigistes de luxe du championnat de France, Tony Parker, Ronny Turiaf, Nicolas Batum ou encore Ian Mahinmi. Mais il n'en sera rien, la fin annoncée du lock-out de la NBA (lire De la NBA sous le sapin !) contraignant les joueurs expatriés à regagner leur club sous 72 heures, une fois que l'accord sera entériné. Mais plus que ce All-Star Game qui fera, comme chaque année, le plein dans l'enceinte parisienne (15 000 places), c'est la suite du championnat - et sa future exposition - qui pose question. Du côté de la Ligue, on ne se dit pas en tout cas pas surpris par cette issue finalement assez prévisible. "Ça ne pouvait pas durer, les enjeux sont trop importants, confirme Alain Béral, le président de la LNB. Et clairement, on est très content pour les joueurs. Parce que perdre une saison sur une carrière, ce n'est pas évident, et plus pour certains que pour d'autres. Il faut quand même comprendre que leur carrière n'est pas infinie." Et s'ils s'apprêtent à repartir très vite aux Etats-Unis, "TP" et sa bande ne vont complètement couper les ponts avec l'élite française. "Tous les dimanches matins, Tony Parker, Nicolas Batum et Boris Diaw donneront leur avis, leur vision sur les matches de la veille, un résultat qu'ils commenteront sur LNB TV dans des vidéos libres de droits", poursuit l'ancien président de Pau. "Leur présence nous aura permis d'accélérer la mise en avant et la visibilité du championnat. Et puis ils auront été très disponibles. On est très heureux de les avoir eus", conclut-il. Leur présence au sein la campagne d'affichage qui s'étalera jusqu'au All Star Game n'est donc pas remise en cause, histoire de ne pas couper le cordon de manière trop abrupte. Mais la Pro A risque de devoir encore patienter longtemps avant de voir évoluer de tels talents... La saison des NBAers Tony Parker (Asvel/Spurs) 7 matches. 30.5 minutes, 20.2 points, 4.9 rebonds et 6.2 passes décisives de moyenne Nicolas Batum (Nancy/Blazers) 8 matches. 36.7 minutes, 17.1 points, 6 rebonds et 4.1 passes décisives de moyenne Ronny Turiaf (Asvel/Knicks) 4 matches. 22 minutes, 9.3 points, 7.2 rebonds et 2.3 passes décisives de moyenne Ian Mahinmi (Le Havre/Mavericks) 4 matches. 23.5 minutes, 12.2 points, 8.7 rebonds et 1.3 passes décisives de moyenne Alexis Ajinça (Hyères-Toulon/sans club) 2 matches. 35 minutes, 21 points, 10 rebonds et 2 passes décisives Boris Diaw (Bordeaux, Pro B/Bobcats) 9 matches. 29.9 minutes, 12.1 points, 5.5 rebonds et 3.1 passes décisives de moyenne