Une MLS à fort accent français

  • A
  • A
Une MLS à fort accent français
Partagez sur :

Apparue en 1994, la Major League Soccer, le championnat américain, lance sa seizième saison dans la nuit de mardi à mercredi avec la rencontre opposant Seattle au LA Galaxy, club où évolue David Beckham. Thierry Henry en pole, les Français seront sept à s'illustrer en Amérique du Nord cette année. Un record.

Apparue en 1994, la Major League Soccer, le championnat américain, lancera sa seizième saison dans la nuit de mardi à mercredi avec la rencontre opposant Seattle au LA Galaxy, club où évolue David Beckham. Thierry Henry en pole, les Français seront sept à s'illustrer en Amérique du Nord cette année. Un record. Après avoir rejoint le championnat américain l'été dernier, dans la foulée d'une Coupe du monde ternie par l'affaire Knysna et son rôle de simple doublure, Thierry Henry a vécu une première saison américaine des plus médiocres. Beaucoup moins prolifique aux Etats-Unis qu'il ne l'avait été durant la quasi-totalité de sa remarquable carrière (seulement deux buts inscrits en onze rencontres disputées), le Français en a déçu certains, séduit d'autres. Éliminé par les Earthquakes de San José en play-offs la saison passée, «Titi», revenu le temps de quelques entraînements du côté d'Arsenal cet hiver, s'apprête à entamer sa deuxième saison avec les Red Bulls de New York, samedi face à Seattle dans la flamboyante Red Bull Arena, avec, cette fois, une vraie préparation dans les jambes et de toutes autres ambitions personnelles. Dans l'ombre de Thierry Henry, aussi anonyme -comme il le prétend- dans les rues américaines qu'adulé à Londres, six autres Français fouleront les pelouses de la Major League Soccer cette année. Si l'ancien Vannetais Stéphane Auvray (Kansas City), Léandre Griffit (Colombus) et Sébastien Le Toux (Philadelphie), nommé dans l'équipe-type 2010-2011 de MLS grâce, notamment, à ses 14 buts et ses 11 passes décisives, sont des habitués, trois nouveaux Bleus viennent allonger la liste tricolore. Les anciens de la Ligue 1 s'exilent aux USA Ousmane Dabo, formé au Stade Rennais et dont la carrière s'est poursuivie en Italie (Inter, Atalanta, Lazio entre autres) et en Angleterre (Manchester City), et Didier Domi, notamment passé par le Paris Saint-Germain, se sont ainsi engagés avec New England Revolution à l'inter-saison, tandis qu'Eric Hassli, ancien attaquant de Metz et Valenciennes, a rejoint la nouvelle franchise de Vancouver. Premier Frenchie couronné aux USA, Julien Baudet, champion l'an passé avec Colorado, n'a, lui, toujours pas trouvé d'accord avec Seattle et devrait quitter la Ligue sous peu. Pourtant, si la MLS, souvent ignorée par la planète football, se développe au fil des années (18 équipes cette année contre 16 en 2010), tant au niveau des infrastructures que des sponsors ou des de droits TV, elle est souvent comparée, comme le Qatar, à un refuge pour vieux briscards en fin de carrière. Longtemps snobé par les joueurs européens, le championnat nord-américain, très indécis, s'affiche désormais comme un excellent tremplin vers la retraite. Une image renforcée avec les arrivées outre-Atlantique de l'ancien Marseillais Andre Luiz (San José Earthquakes), 35 ans, du trentenaire serbe Branko Boskovic (DC United), ex-milieu de terrain du Paris Saint-Germain, ou encore du gardien colombien Faryd Mondragon, ancien de Metz aujourd'hui à Philadelphie. Auxerrois durant huit saisons, le Finlandais Teemu Tainio, et Rafael Marquez, passé par Monaco avant de s'exiler à Barcelone, complètent le contingent. Prêté par Sochaux, Charlie Davis (24 ans), victime d'un grave accident de la route il y a un an et demi, tentera, lui, de relancer sa carrière du côté de DC United. Beckham et Donovan en stars David Beckham, qui soufflera sa tente-sixième bougie en mai prochain, entame de son côté sa cinquième saison en Californie avec le Los Angeles Galaxy, qui affronte Seattle mardi soir en match d'ouverture. Prêté à l'AC Milan en 2010, l'ancienne gloire de Manchester United, dont le contrat expire en 2011, n'avait disputé que sept rencontres de championnat la saison passée, la faute à une grave blessure contractée durant son exil rossonero. Fortement critiqué durant la trêve, l'ancien milieu de terrain du Real Madrid, ne pouvant "plus se permettre de prendre trois mois de vacances", s'est cette année contenté de quelques entraînements avec Tottenham pour parfaire sa condition physique avant la reprise. Très attendu également, son coéquipier Landon Donovan, meilleur buteur de la sélection américaine avec 45 réalisations, sera l'une des principales attractions de la Major League Soccer. Auteur d'une Coupe du monde honorable, ponctuée de trois buts, l'inusable attaquant, associé à la star colombienne Juan Pablo Angel débarqué de New York cet hiver, rêve de conquérir un troisième titre national, après ceux décrochés en 2001 et 2003.