Une "leçon" pour le Barça

  • A
  • A
Une "leçon" pour le Barça
Partagez sur :

Les héros avaient besoin de souffler. Trois jours après leur demi-finale de Ligue des champions, le Real Madrid et le FC Barcelone se sont tous deux inclinés lors de la 34e journée de Liga, une première depuis le début de la saison. Les Catalans, battus sur le terrain de la Real Sociedad (1-2), disent avoir retenu "la leçon" et gardent la main sur le championnat, que les deux ténors semblent à présent négliger.

Les héros avaient besoin de souffler. Trois jours après leur demi-finale de Ligue des champions, le Real Madrid et le FC Barcelone se sont tous deux inclinés lors de la 34e journée de Liga, une première depuis le début de la saison. Les Catalans, battus sur le terrain de la Real Sociedad (1-2), disent avoir retenu "la leçon" et gardent la main sur le championnat, que les deux ténors semblent à présent négliger. Un avertissement sans frais. La défaite du FC Barcelone sur la pelouse de la Real Sociedad (1-2), samedi soir lors de la 34e journée de Liga - la deuxième seulement cette saison pour les Blaugrana - ne relance pas le championnat espagnol. Loin de là. Et pour cause, le Real Madrid s'est lui aussi incliné, deux heures plus tôt, face à Saragosse (lire: Le Real lâche la Liga), et reste à huit points de son rival catalan à quatre journées de la fin. Un gouffre qui ne devrait pas être comblé, sauf éboulement à Barcelone. Non, cette défaite du Barça est juste venue rappeler aux hommes de Pep Guardiola qu'ils n'étaient pas invincibles, tout simplement. "Ce qui s'est passé à Anoeta doit nous servir de leçon", a d'ailleurs retenu Guardiola sur le site de Marca. Une piqûre de rappel bienvenue, à trois jours du match retour contre le Real en Ligue des champions où, après la victoire à l'aller mercredi dernier (0-2), ses joueurs auront plus à gagner qu'à perdre. "Tout est encore à faire, assure Guardiola. J'ai le sentiment que nous aurons des temps faibles dans ce match, et que ce sera difficile" Guardiola: "Une période compliquée" D'ailleurs, en prévision, de ce choc au Camp Nou, le technicien espagnol avait - comme Mourinho avec le Real - fait tourner son effectif à Saint-Sébastien, en ne gardant que Messi, Xavi et Piqué parmi les titulaires habituels. Ce qui n'a pas trop mal fonctionné dans un premier temps, puisque le prometteur Thiago Alcantara avait ouvert le score de la tête (28e). C'est simplement en fin de match que le Barça s'est relâché, en encaissant deux buts d'Ifran (71e) et Prieto (82e). Les Catalans n'ont pas forcé leur talent, c'est clair. Pour autant, Guardiola n'a "rien à reprocher" à ses jeunes joueurs. "Nous sommes dans une période compliquée, avec de nombreux blessés." Finalement, la principale information de la soirée, c'est que le Barça n'égalera pas le record d'invincibilité en Liga. Avec une série de 31 matches sans défaite, les Catalans s'arrêtent à une longueur de... la Real Sociedad, version 1979-80. Les Basques, qui luttent pour leur maintien, ont chèrement défendu la performance de leurs aînés. "Je les félicite", a déclaré Guardiola, beau joueur.