Une Juve taille patron

  • A
  • A
Une Juve taille patron
Partagez sur :

Privée de compétition depuis 22 jours, la Juventus Turin s'est imposée ce dimanche (3-0) face à Palerme lors de la 12e journée de Serie A. Les Bianconeri profitent de la défaite de l'Udinese à Parme (2-0) pour prendre les commandes avec le même nombre de points que la Lazio... tout en comptant un match de moins. Après plusieurs saisons sans trophée, la Juve s'affirme un peu plus comme une solide prétendante au titre.

Privée de compétition depuis 22 jours, la Juventus Turin s'est imposée ce dimanche (3-0) face à Palerme lors de la 12e journée de Serie A. Les Bianconeri profitent de la défaite de l'Udinese à Parme (2-0) pour prendre les commandes avec le même nombre de points que la Lazio... tout en comptant un match de moins. Après plusieurs saisons sans trophée, la Juve s'affirme un peu plus comme une solide prétendante au titre. Antonio Conte peut être rassuré. L'entraîneur turinois a passé la semaine à craindre un coup de mou des siens ce week-end lors de la 12e journée de Serie A. Joueurs appelés en sélection et non ménagés, longue période sans match (22 jours puisque la rencontre de la 11e journée opposant la Juve à Naples en Campanie avait été reporté le 6 novembre dernier en raison des intempéries), l'ancien milieu de terrain avait pesté contre ces coup du sort entravant la belle marche en avant des Bianconeri. La Vieille Dame était pourtant loin d'être assoupie, pour le plus grand malheur de Palermitains trop limités, notamment offensivement. Rapidement, la Juve prend les commandes du match, Conte pouvant compter pour la première fois sur l'intégralité de son groupe et laissant du coup Grosso, Estigarribia ou encore Toni à la maison. Le 4-2-3-1 fait merveille, Pepe, Vidal et Vucinic placés en soutien de Matri se mettant en évidence d'entrée pour confisquer le ballon. Palerme se crée pourtant la première occasion franche mais Ilicic bute sur Buffon (8e). Plaisante mais victime de nombreuses erreurs techniques, la partie s'anime et s'ouvre peu à peu. Suffisant pour permettre à la Juve d'ouvrir la marque, Pepe reprenant de la tête un centre de Chiellini (1-0, 20e). La domination des Turinois s'accentue alors même s'il faut attendre la seconde période pour les voir se mettre à l'abri. Matri profite d'une erreur de marquage de la charnière sicilienne pour reprendre une passe en profondeur de l'ancien Lillois Lichtsteiner et doubler la mise (2-0, 49e) pour inscrire son cinquième but de la saison, le quatrième sur les quatre dernières rencontres. Palerme semble alors résigné, incapable de tromper Buffon et confirmant son incroyable faiblesse hors de ses bases (un point pris en cinq matches jusque-là, aucun but marqué !). Restant tristement fanny, les "Rosaneri" encaissent même un troisième but, Marchisio concluant la leçon (3-0, 65e). La Juve réalise une superbe opération, profitant de la défaite d'Udinese à Parme (2-0) pour prendre la tête du championnat, à égalité de points avec la Lazio mais une meilleure différence de buts. Surtout, les Bianconeri disposent encore d'un match de moins que leurs plus proches rivaux... Vraiment tout pour rassurer Conte.