Une finale sans Bleue

  • A
  • A
Une finale sans Bleue
Partagez sur :

Pour la quatrième année consécutive, Ekaterinbourg s'est incliné ce vendredi en demi-finales de l'Euroligue féminine contre le Spartak Moscou. Le club russe, où évoluent les joueuses françaises Céline Dumerc et Sandrine Gruda, s'est perdu en fin de rencontre (43-54). Quadruple tenant du titre, l'ogre moscovite affrontera dimanche Salamanque, qui a battu Valence (61-49).

Pour la quatrième année consécutive, Ekaterinbourg s'est incliné ce vendredi en demi-finales de l'Euroligue féminine contre le Spartak Moscou. Le club russe, où évoluent les joueuses françaises Céline Dumerc et Sandrine Gruda, s'est perdu en fin de rencontre (43-54). Quadruple tenant du titre, l'ogre moscovite affrontera dimanche Salamanque, qui a battu Valence (61-49). Toujours pas de finale pour Ekaterinbourg. Pour la quatrième année consécutive, le club russe s'est fait éliminer aux portes de la finale de l'Euroligue féminine. Et pour la quatrième année consécutive, c'est le Spartak Moscou qui lui a barré la route, ce vendredi, en demi-finales de la compétition (54-43). Dur à avaler. Surtout que les filles de Gundars Vetra avaient pris le match par le bon bout en regagnant les vestiaires avec cinq points d'avance (27-22, 20e). Mais un troisième quart-temps catastrophique (5-15) a permis à leurs adversaires, quadruples tenantes du titre, de prendre le contrôle de la rencontre, avant de conforter leur marge dans le dernier acte (17-11). Pour Céline Dumerc et Sandrine Gruda, les deux internationales françaises qui évoluent à Ekaterinbourg, la déception doit être encore plus grande car elles n'ont pas eu le rendement escompté, à l'image de leurs partenaires qui ont cruellement manqué d'adresse (20/67). La meneuse de jeu tricolore s'est ainsi contentée de 2 points, à seulement 1/9 aux tirs, 2 rebonds et 3 passes en 31 minutes tandis que l'intérieure n'a compilé que 4 points, à 2/8 aux shoots, et 7 rebonds en 32 minutes. Insuffisant pour aider l'UMMC à tenir la route face à un Spartak porté par les 13 points et 7 rebonds d'Epifaniya Prints, bien assistée par Jelena Milovanovic (12 points, 7 rebonds) et Taj McWilliams (11 points, 10 rebonds). En finale, les Moscovites affronteront Salamanque, qui a pris le meilleur sur Valence grâce notamment à Sancho Lyttle (17 points, 11 rebonds). Edwige Lawson-Wade, meneuse du Ros Casares, a eu la même "réussite" que ses compatriotes bleues puisqu'elle a rendu une copie assez terne (3 points, à 1/7 aux tirs, et 1 rebond). Elle jouera dimanche pour la troisième place.