Une finale de rêve, un show annoncé

  • A
  • A
Une finale de rêve, un show annoncé
Partagez sur :

Ce soir, c'est le grand soir ! La finale 2009 de la Ligue des Champions oppose les deux équipes qui ont le plus impressionné durant la compétition. Manchester United, tenant du titre, affronte le FC Barcelone dans un duel qui risque de faire des étincelles. Petit tour d'horizon des forces en présence.

Ce soir, c'est le grand soir ! La finale 2009 de la Ligue des Champions oppose les deux équipes qui ont le plus impressionné durant la compétition. Manchester United, tenant du titre, affronte le FC Barcelone dans un duel qui risque de faire des étincelles. Petit tour d'horizon des forces en présence.Le joueur décisif :Ce n'est un secret pour personne, cette rencontre au sommet verra un match dans le match avec le duel entre les deux meilleurs joueurs du monde actuellement. Lionel Messi, côté catalan, et Cristiano Ronaldo, côté mancunien. L'Argentin et le Portugais sont les pièces maîtresses de leurs formations et de leur rendement dépendra certainement une hypothétique victoire. Mis à part l'enjeu collectif, celui qui soulèvera la coupe aux grandes oreilles pourrait bien faire de même avec le Ballon d'Or en fin d'année.L'attaque : L'efficacité du trident offensif catalan n'est plus à démontrer. Messsi, Eto'o et Henry ont éclaboussé la saison de leurs talents. Quand ces trois là sont dans un bon jour, il est difficile de les stopper. Lyon et le Bayern s'en souviennent encore... L'attaque des Red Devils est, certes, plus sobre mais pas moins réaliste. Entre Ronaldo, Rooney, Berbatov, Giggs ou encore Tevez, les solutions ne manquent pas et la menace est constante. A ne pas négliger non plus, le jeune Italien Macheda qui peut sortir du chapeau mancunien.En LDC - Barça : 30 buts marqués - Man Utd : 18 buts marquésLa défense : C'est le gros point d'interrogation à Barcelone. A cause des blessures (Milito, Marquez) et des suspensions (Abidal, Daniel Alves), l'arrière-garde catalane se retrouve faite de bric et de broc. Puyol sera obligé de compenser sur le flanc droit laissant sa place dans l'axe à Yaya Touré. Le flanc gauche devrait être occupé par Seydou Keita. A contrario, c'est l'un des points forts de United. Avec O'Shea, Ferdinand, Vidic et Evra, Sir Alex Ferguson possède une assise de haute qualité. Mais ces joueurs sont aussi capables d'apporter leur contribution offensif, en atteste le but du latéral irlandais face à Arsenal lors de la demi-finale aller.En LDC - Barça : 13 buts encaissés - Man Utd : 6 buts encaisséesLe parcours : Impressionnants durant la compétition, les Barcelonais n'ont concédé au total qu'une seule défaite. C'était lors du dernier match de phase de poule contre le vainqueur de la Coupe de l'UEFA, le Shakhtar Donetsk (2-3). Un revers sans grande valeur puisque le Barça était déjà qualifié. Les Catalans ont ensuite étrillé Lyon, en 8e de finale, et le Bayern Munich, en quarts. La tâche a été plus ardue en demi-finale contre Chelsea que les Blaugrana ont éliminé sur le tard. Manchester n'a rien à envier à son adversaire. Les Red Devils sont invaincus cette année et ont terminé premiers de leur groupe avant de se défaire de l'Inter Milan, de Porto et d'Arsenal. Sans flamber, les Anglais présentent une grande solidité et possède l'expérience des grands rendez-vous.Le facteur X : A Barcelone, il pourrait se nommer Andres Iniesta. Le petit Espagnol reste trop souvent sous-estimé mais est un pion essentiel du dispositif de Josep Guardiola. En son absence, le jeu du Barça manque de fluidité. Son but dans les arrêts de jeu à Stamford Bridge à ouvert les portes de cette finale aux siens. Du côté mancunien, Park Ji-Sung est dans le même registre. Le Sud-Coréen ne paye pas de mine et se fait discret mais il est véritablement un joueur capable de peser. Débordant d'activité, il est généralement dans tous les bons coups et pourrait favoriser le succès de son équipe.