Une finale au rabais ?

  • A
  • A
Une finale au rabais ?
Partagez sur :

TENNIS - La finale de la Fed Cup oppose ce week-end l'Italie aux Etats-Unis.

C'est ce week-end, dans un relatif anonymat, que se déroule sur la terre-battue de Reggio de Calabre la finale de la Fed Cup entre les Etats-Unis et l'Italie. Si l'équipe transalpine, qui vise un deuxième titre, présente son meilleur visage avec la présence de Flavia Pennetta et Francesca Schiavone, l'équipe américaine fera en revanche sans ses deux fleurons, les soeurs Williams.Une finale sans saveur. A l'image d'un tennis féminin un peu moribond cette saison, la 47e Fed Cup sera attribuée ce week-end sans que le monde du sport ne s'en émeuve vraiment. Même en Italie, seule nation à se montrer régulière ces dernières saisons et qui disputera sa troisième finale en quatre ans, l'évènement passe au second, voire troisième plan. Pourtant, les filles du capitaine Corrado Barazzutti sont annoncées archi-favorite pour remporter le deuxième trophée de leur histoire, après le titre obtenu au Spiroudôme de Charleroi en 2006 face à la Belgique.En effet, avec Flavia Pennetta (11e à la WTA), Francesca Schiavone (16e), Sara Errani (47e) et Roberta Vinci (62e), l'équipe transalpine présente la meilleure équipe possible. Elle peut également se targuer d'un parcours quasi-parfait avec une victoire sans contestation sur la France (5-0), puis un succès sur la Russie, certes diminuée puisque Safina, Dementieva, Sharapova, Zvonareva, n'étaient, entre autres, pas présentes (4-1). Les Italiennes ont de plus choisi de disputer la rencontre sur terre-battue, en extérieur, leur surface préférée.Serena vient...puis se rétracteEn face, Mary-Joe Fernandez devra faire sans ses deux plus beaux atouts, les soeurs Williams. Avant le Masters, Serena s'était pourtant déclarée disponible pour aller chercher une Fed Cup qui fuit les Etats-Unis, nation la plus titrée avec 17 trophées, depuis 2000. Mais, trois jours plus tard, la nouvelle numéro un mondiale avait déclaré forfait sans explication. Les Américaines se présentent donc en Italie avec une équipe bis. Ainsi, les joueuses à la bannière étoilée seront menées par Melanie Oudin, récente quart de finaliste à l'US Open, et Alexa Glatch, modeste 132e à la WTA. Le double sera lui assuré par la paire constituée par la Sud-Africaine de naissance Liezel Huber et Vania King. Autant dire que l'invincibilité des USA face aux Italiennes dans la compétition (9-0) sera bien difficile à conserver. Pourtant, la capitaine américaine ne veut pas se montrer fataliste et place ainsi toute la pression sur les épaules de leur hôtes: "Je pense toujours que c'est l'équipe qui reçoit qui ressent le plus la pression". Pas sûr que cela suffise.