Une fessée pour le champion !

  • A
  • A
Une fessée pour le champion !
Partagez sur :

Alors que Dallas a fêté son titre de champion, dimanche, en ouverture de son match face à Miami, les Mavericks ont finalement essuyé une sévère défaite, malgré un score plus serré qu'il n'en a l'air (105-94). Porté par un duo James-Wade quasiment injouable, le Heat marque donc le coup, et se place clairement en favori pour cette nouvelle saison. Pour les Texans, la suite s'annonce compliquée...

Alors que Dallas a fêté son titre de champion, dimanche, en ouverture de son match face à Miami, les Mavericks ont finalement essuyé une sévère défaite, malgré un score plus serré qu'il n'en a l'air (105-94). Porté par un duo James-Wade quasiment injouable, le Heat marque donc le coup, et se place clairement en favori pour cette nouvelle saison. Pour les Texans, la suite s'annonce compliquée... C'est un classique. Tout heureux de fêter le titre acquis l'an passé devant son public, Dallas n'a fait qu'aiguiser l'appétit de son adversaire. Ainsi, quand Dirk Nowitzki et sa troupe ont regardé monter la bannière de champions vers le plafond de l'American Airlines Center, Lebron James, Dwyane Wade et Chris Bosh ont ruminé... pour mieux punir une équipe texane qui avait sans doute encore la tête aux festivités. Et au final, si l'addition n'est pas si salée (105-94), l'écart entre les deux formations fut flagrant. Un écart vu sur le parquet qui peut rappeller la correction reçue par... Miami, champion en titre, en 2006, face à Chicago (108-66). Battu 4-2 lors de la dernière finale, le Heat avait donc à coeur de frapper fort d'entrer, pour mieux affirmer son statut de favori. Et la démonstration est à la hauteur des attentes. Le grand artisan ce cette démonstration se nomme LeBron James, si critiqué lors de la finale. Avec 37 points, 10 rebonds et 6 passes, le "Chosen One" était tout simplement injouable, alors qu'Erik Spoelstra a semble-t-il décidé de laisser toutes les libertés à ses stars. Dwyane Wade n'est donc pas en reste, avec 26 points, 8 rebonds et 6 passes. Et si Chris Bosh a été plus discret (4 points), et le quatrième quart raté, il suffira de se rappeler l'écart après trois quarts-temps (97-65, 36e), pour apprécier la domination du Heat. Dans le camp d'en face, les points positifs sont bien plus difficiles à trouver. Sans volonté, les Mavericks ont livré une partie catastrophique, notamment collectivement. Dirk Nowitzki et John Terry sauvent ainsi les apparences, avec 21 et 23 unités au compteur. Recrue la plus en vue de l'intersaison, Lamar Odom a lui été exclu dès le troisième quart, tandis que les Français n'ont jamais influé sur la partie. Ian Mahinmi doit ainsi se contenter de 2 points et 4 rebonds, tandis que Rodrigue Beaubois se contentera de trois passes et trois rebonds. Il va désormais falloir digérer l'affront, pour éviter une sacré déconvenue cette année.