Une cascade de médailles

  • A
  • A
Une cascade de médailles
@ Reuters
Partagez sur :

NATATION - Après deux jours de compétition, l'équipe de France a déjà obtenu 7 médailles.

NATATION - Après deux jours de compétition, l'équipe de France a déjà obtenu 7 médailles. Comme un air de déjà vu... Après Rome, Eindhoven et déjà Budapest (en 2006, ndlr), l'équipe de France est en passe de réaliser une moisson de médailles la propulsant parmi les meilleures nations de la discipline. Dans le bassin de Budapest pour les championnats d'Europe et après seulement deux jours de compétition, les Bleus de Lionel Horter totalisent un butin de 7 médailles dont deux titres de champion d'Europe... annonciateurs d'une cascade de médailles ? Déjà en tête du classement des médailles lundi soir grâce au titre de Yannick Agnel sur le 400 mètres et à l'argent du relais 4x100 m, l'équipe de France a poursuivi sa récolte de breloques avec le doublé de Camille Lacourt et Jérémy Stravius sur le 100 mètres dos, les médailles d'argent de Frédérick Bousquet et Hugues Duboscq sur 50 mètres papillon et 100 mètres brasse, et le bronze d'Henique sur le 50 mètres papillon. Une pluie de médailles qui n'est semble-t-il pas terminée. Il reste encore cinq jours de compétitions... Des courses ou les Bleus sont encore favoris Lionel Horter, le directeur des équipes de France de natation, visait un résultat au moins aussi bien qu'en 2006, lors des championnats d'Europe, déjà disputés en Hongrie. Cette année là, les nageurs français avaient rapporté quinze médailles dont quatre pour la seule Laure Manaudou. De retour dans le bassin de Budapest cette année, la voie tracée par la jeune garde représentée par Yannick Agnel et Camille Lacourt laisse entrevoir un résultat analogue. Peut-être même meilleur. Si la dynamique insufflée par les premiers résultats suit la même courbe, il est fort à parier que les courses à venir amènent leur lot de médailles. Avec près de 30 finales à courir où les concurrents se nomment Rouault, Balmy, Muffat, Bernard, Gillot, Meynard sans parler des relais, l'équipe de France est en droit d'espérer rapporter, en plus des sept déjà acquises, une petite dizaine de médailles tous métaux confondus. Ce qui porterait la France en tête des nations européennes...De bon augure, avant les championnats du monde de Shanghaï de 2011 et surtout, les Jeux Olympiques de Londres en 2012.