Un zéro pointé pour commencer

  • A
  • A
Un zéro pointé pour commencer
Partagez sur :

Les championnats d'Europe de Sheffield ont bien mal débuté pour les Bleus puisque le meilleur résultat de cette première journée n'est autre que le quart de finale de Léonore Perrus au sabre. Du côté des fleurettistes, Victor Sintes a chuté en huitièmes de finale. Il était déjà seul... Alors, certes, la compétition par équipes aura plus d'importance encore pour les qualifications olympiques mais pour la confiance, on a vu mieux.

Les championnats d'Europe de Sheffield ont bien mal débuté pour les Bleus puisque le meilleur résultat de cette première journée n'est autre que le quart de finale de Léonore Perrus au sabre. Du côté des fleurettistes, Victor Sintes a chuté en huitièmes de finale. Il était déjà seul... Alors, certes, la compétition par équipes aura plus d'importance encore pour les qualifications olympiques mais pour la confiance, on a vu mieux. La grisaille du nord de l'Angleterre cadre bien avec le premier jour des Championnats d'Europe d'escrime. Loin du feu d'artifice du 14 juillet, les sabreuses et les fleurettistes ont été hors sujet. Mention spéciale tout de même à Léonore Perrus qui aura un petit peu mieux réussi que les autres avec un quart de finale à son actif. Après trois victoires, Léo n'a pas démérité face à la Russe Julia Gavrilova qui a tout de même eu le dernier mot (13-15). De leur côté, Cécilia Berder et Carole Vergne ont chuté dès le deuxième tour, respectivement face à la Polonaise Kedziora (13-15) et la Grecque Vougiouka (8-15). Une déception évidente pour les deux Tricolores. Enfin, Marion Stolz a fait bonne figure en se hissant jusqu'aux huitièmes de finale avant de s'incliner logiquement face à l'Italienne Marzocca 7-15. Il restait aux garçons de relever le flambeau en ce jour de fête nationale. Hélas, ils ont fait encore moins bien. Victor Sintès, quart de finaliste des Mondiaux à Paris après avoir sorti Baldini et Avola, est cette fois tombé en huitièmes de finale face à un autre Transalpin, Andrea Cassara 13-15. La passerelle avec le Grand Palais ne s'arrête pas là puisque Le Pechoux, exempté de premier tour, s'est fait sortir dès son entrée en lice par l'Israélien Maor Hatoel (14-15). Par ailleurs, si Brice Guyart a passé un tour, il s'est ensuite incliné contre le Croate Jovanovic (11-15) tandis que Marcel Marcilloux a lui aussi subi la loi de Cassara (8-15), le futur bourreau de Sintès.