Un Trèfle à neuf feuilles

  • A
  • A
Un Trèfle à neuf feuilles
Partagez sur :

L'Irlande n'a connu aucune difficulté, dimanche, pour s'imposer (62-12) face à la Russie. Emmenés par un Ronan O'Gara record, quasiment impeccable dans son jeu au pied, les hommes du Trèfle ont inscrit pas moins de neuf essais au cours d'une rencontre à sens unique malgré le courage des Russes. L'Irlande conserve ainsi sa première place de la Poule C, acquise depuis sa surprenante victoire face à l'Australie.

L'Irlande n'a connu aucune difficulté, dimanche, pour s'imposer (62-12) face à la Russie. Emmenés par un Ronan O'Gara record, quasiment impeccable dans son jeu au pied, les hommes du Trèfle ont inscrit pas moins de neuf essais au cours d'une rencontre à sens unique malgré le courage des Russes. L'Irlande conserve ainsi sa première place de la Poule C, acquise depuis sa surprenante victoire face à l'Australie. Le faux-pas n'était pas envisageable. Un peu plus d'une semaine après avoir créé ce qui reste encore à ce jour la seule grosse surprise de cette Coupe du monde, à savoir battre l'Australie (15-6), on ne pouvait imaginer les hommes de Declan Kidney faillir face à la Russie. Et de faux-pas, il n'a jamais été question dans cette rencontre qui aura ressemblé à tant d'autres en phase de poules, entre une formation européenne parfaitement préparée et une nation mineure de la planète rugby. L'intérêt de ces matches, totalement déséquilibrés, est souvent moindre. Peu ou prou de combat, un suspense nul, une différence de niveau dans tous les secteurs de jeu. Alors, dans de telles confrontations, la nation majeure peut se faire plaisir, développant un rugby offensif d'envergure, avec des passes, des percées, des changements de jeu. L'Irlande, victorieuse 62-12, l'aura parfaitement assimilé. Neuf essais inscrits, cinq en première, quatre en seconde période, Keith Earls qui s'offre un doublé, le XV du trèfle a brillamment récité ses gammes, malgré un léger trou en début du deuxième acte, qui a permis aux Russes d'inscrire deux essais, par Artemyev et Simplikevitch. La joie des joueurs de l'Est, qui fêtent cette deuxième réalisation comme une victoire, est aussi belle à voir, preuve que l'on peut prendre du plaisir en même temps qu'une valise. Ce match fut, aussi, l'occasion pour un homme de marquer encore un peu plus l'histoire de son sport dans son pays. Ronan O'Gara, le demi d'ouverture irlandais, a inscrit, pour sa 114e sélection, 15 points par son pied, six transformations et une pénalité. Elu homme du match, l'ouvreur du Munster porte ainsi à 1054 son nombre total de points en équipe nationale d'Irlande, mais égale surtout, avec 70 unités, le record de points marqués en Coupe du monde par David Humphreys. Nul doute que ce record tombera au cours de cette édition 2011, qui comptera au moins deux matches supplémentaires. Car l'Irlande est première de sa poule C, et à moins d'un improbable faux-pas face à l'Italie, le 2 octobre prochain, le restera. La Russie, pour sa part, n'est pas au bout de ses peines. Pour son dernier match, c'est en effet l'Australie qui se profile...