Un Senna à Spa : souvenirs, souvenirs

  • A
  • A
Un Senna à Spa : souvenirs, souvenirs
@ MAXPPP
Partagez sur :

F1 - Bruno Senna effectue ses débuts en Grand Prix avec Lotus, là où Ayrton a si souvent brillé.

Un Senna au départ du Grand Prix de Belgique dans le baquet d'une Lotus Renault noir et or : c'était le 15 septembre 1985. Ce sera aussi le cas dimanche. Vingt-six ans après son oncle, Bruno Senna va faire ses débuts avec l'écurie anglo-française sur le mythique circuit des Ardennes belges, un juge de paix sur lequel Ayrton s'est imposé à cinq reprises, dont cette année-là, en 1985, où il remporta la deuxième victoire de sa carrière. Et avec la manière...

Ayrton Senna raconte sa victoire à Spa en 1985 :

Lors de cette victoire, Bruno n'avait même pas deux ans. Le fils de Viviane, la soeur d'Ayrton, a grandi dans les pas de son oncle et a décidé par la suite de suivre sa voie, à savoir la course automobile. Après avoir fait ses premières armes en F3 puis en GP2, il a découvert la F1 la saison dernière, au sein de la modeste équipe Hispania Racing (18 Grands Prix, 0 point marqué). C'est donc la première fois, ce week-end, que Bruno va rouler pour une écurie prestigieuse. Il sait que l'attente est forte, alors qu'il a simplement la garantie pour le moment de disputer les deux courses à venir, la Belgique et l'Italie, le 11 septembre.

"Ca va être un sacré défi de revenir en F1 en plein milieu de la saison, pour courir", a-t-il expliqué, jeudi, en conférence de presse. "Mais j'ai participé à toutes les réunions avec les ingénieurs et je suis au courant de tout ce qui se passe dans l'équipe." Bruno Senna connaît bien l'équipe, la voiture, avec laquelle il a roulé en essais libres au Grand Prix de Hongrie, et le circuit, aussi, sur lequel il est venu en mai dernier lors des World Series by Renault. "C'est mon circuit préféré, où historiquement j'ai toujours bien réussi", précise Bruno dans les colonnes de L'Equipe. Son oncle, lui, a fait mieux qu'y réussir. En dix participations, il s'y est imposé à cinq reprises (1985 donc mais aussi quatre fois consécutivement, entre 1988 et 1991 avec McLaren).

Ayrton Senna signe la pole position en 1991 :

Appelé pour remplacer Nick Heidfeld, dont les performances ont été jugées décevantes par le directeur de l'écurie, Eric Boullier, il est d'abord demandé à Bruno Senna, troisième pilote, de rester au contact de son équipier, Vitaly Petrov. Malgré une sortie de piste, le Brésilien a réussi à le faire lors des essais libres de vendredi, mais loin, si loin des voitures de pointe. Vingt-six ans après, un Senna ne gagnera pas le Grand Prix de Belgique sous les couleurs de Lotus Renault, dimanche. A moins d'un miracle...